Dustin Cook fêté une fois de plus

Blessé et victime d'une chute en Autriche, Dustin... (Alessandro Trovati, Archives AP)

Agrandir

Blessé et victime d'une chute en Autriche, Dustin Cook n'a pas skié depuis la mi-octobre.

Alessandro Trovati, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Dustin Cook continue de gagner des prix, même s'il se remet d'une opération à un genou.

Le skieur alpin du Lac Sainte-Marie a remporté un des titres les plus convoités, mercredi soir, au Gala des prix sportifs d'Ottawa. Celui de l'athlète masculin de la dernière année.

Un honneur qui lui a été remis pour ses exploits sur le circuit de la Coupe du monde en 2014-2015. Une saison de rêve marquée par une médaille d'argent en super-G aux championnats du monde et une victoire à la Coupe du monde de Meribel, en France.

Cook n'a toutefois pris le départ d'aucune course cet hiver.

Il n'a pas skié depuis la mi-octobre.

Depuis qu'une chute sur un parcours glissant lors d'un entraînement en Autriche l'a envoyé à l'hôpital. L'athlète âgé de 26 ans s'est déchiré le ligament croisé antérieur et le ligament collatéral médial.

Cook est passé sous le bistouri en novembre. Ça ne l'empêchera pas de se pointer au mont Sainte-Marie ce week-end. Le centre de ski va renommer une de ses pistes en son honneur. Le tracé de la «Cook» a été élargi durant l'été afin d'être homologué par la FIS.

Le skieur vedette de l'Outaouais n'a pas été le seul athlète honoré lors du Gala des prix sportifs d'Ottawa.

Athlète féminine

Melissa Bishop, du club d'athlétisme des Lions d'Ottawa, a été nommée athlète féminine de l'année. Elle a gagné l'or au 800 m lors des derniers Jeux panaméricains, à Toronto.

Un mois plus tard, Bishop a terminé deuxième aux championnats du monde à Pékin. Son temps de 1:57.52 s'avère un nouveau record canadien.

La formation de basket-ball des Ravens de Carleton a été primée équipe masculine de l'année. Le titre féminin a été remis au quatuor de Rachel Homan, qui a remporté trois des quatre étapes du Grand chelem de curling féminin.

Glenroy Gilbert (athlétisme) et Jen Boyd (rugby) s'avèrent les entraîneurs de l'année, respectivement chez les hommes et les femmes.

Francophones primés

Le travail de plus d'une centaine d'acteurs du monde sportif local a été souligné durant cette 63e édition du gala tenu au collège Algonquin. Plusieurs francophones ont été primés, dont Leilani Tam von Burg (biathlon), Justin Maheu (soccer), Ivanie Blondin (patinage de vitesse longue piste), Isabelle Després (haltérophilie) et Patrice Dagenais (rugby en fauteuil roulant), nommés athlètes de l'année dans leur sport respectif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer