Les gros noms du curling de retour à Gatineau

Une popularité qui ne surprend pas le skip... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Une popularité qui ne surprend pas le skip Jean-Michel Ménard, d'Aylmer, qui a déjà remporté la médaille d'argent aux championnats du monde, il y a neuf ans.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des quatuors provenant de sept pays et de sept provinces canadiennes seront de la septième édition de l'étape gatinoise du World Curling Tour, le Challenge Château Cartier.

Le chiffre sept marque cette compétition qui aura lieu lors des cinq prochains jours au centre sportif Robert-Rochon et au club de curling de Buckingham. Ce tournoi majeur est doté d'une bourse totale de 55500$.

«Dix des 25 meilleures équipes au classement mondial seront ici», souligne le directeur Dany Beaulieu.

L'ancien champion olympique Brad Gushue, de Terre-Neuve, débarquera en Outaouais, tout comme le champion du monde en titre, le Suédois Niklas Edin. L'ancien numéro un mondial, l'Écossais David Murdoch, a confirmé sa présence pour une deuxième année de suite, tout comme son compatriote Bruce Mouat.

Deux quatuors chinois tenteront aussi de se frayer un chemin vers la finale présentée dimanche après-midi, tout comme la formation de la recrue danoise Rasmus Stjerne, fraîchement sortie des rangs juniors.

«Lors des premières éditions, nous étions encore à la recherche d'équipes à ce temps-ci de l'année en vue du tournoi. Ce n'est plus le cas maintenant, indique Beaulieu. Nous avions déjà 32 équipes inscrites en juillet. Nous avons reçu une quarantaine de demandes. Nous avons dû refuser de gens.»

Une popularité qui ne surprend pas le skip Jean-Michel Ménard, d'Aylmer, qui a déjà remporté la médaille d'argent aux championnats du monde, il y a neuf ans. Ça jase de Gatineau un peu partout où il va lancer des pierres chaque hiver.

«Les gens ont toujours de bons mots au sujet du tournoi. Ils aiment les conditions de glace et l'organisation. Que plusieurs équipes de l'Europe se déplacent pour venir ici, ça veut tout dire de la réputation que cet événement possède», soutient Ménard.

Il y aura une saveur différente à cette septième édition. Elle mettra la table au Brier, qui aura lieu à Ottawa pour la première fois en 15 ans, du 5 au 13 mars à la Place TD.

«Nous aimerions bien y participer. Ce serait un autre accomplissement pour nous», dit Ménard.

Les premiers matches des équipes élites sont prévus jeudi matin. Des parties de la classe ouverte seront disputées dès ce soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer