Canuel finit 13e

«Il y avait une échappée, mais nous sommes... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Il y avait une échappée, mais nous sommes restées calmes et nous avons tenté de bien nous positionner pour monter dans le dernier tour», a indiqué Canuel.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les Québécoises Joëlle Numainville et Karol-Ann Canuel ont réussi de belles remontées pour respectivement prendre les 11e et 13e rangs de la course sur route élite féminine aux Championnats mondiaux de cyclisme, samedi à Richmond, en Virginie.

Canuel, de Gatineau, et Numainville, de Laval, ont toutes deux commencé la course très lentement sur le parcours de 129,8 kilomètres. Elles se sont retrouvées respectivement au 63e et au 81e rang après les premiers tours. Elles ont ensuite rejoint le groupe de meneuses et ont franchi l'arrivée à neuf secondes des médaillées du jour.

«Il y avait une échappée, mais nous sommes restées calmes et nous avons tenté de bien nous positionner pour monter dans le dernier tour», a indiqué Canuel.

La course a été remportée au sprint par la Britannique Elizabeth Armitstead en trois heures 23 minutes et 56 secondes. La Néerlandaise Anna Van Der Breggen et l'Américaine Megan Guarnier ont terminé respectivement deuxième et troisième, enregistrant le même chrono que la gagnante.

Canuel, médaillée d'or au contre-la-montre par équipe avec Velocio-SRAM, a trouvé le début de la course plutôt difficile.

«Durant la moitié du trajet, je ne me sentais pas très bien. Je suis encore fatiguée de mes participations aux deux épreuves de contre-la-montre plus tôt cette semaine, a-t-elle expliqué. Mais mes jambes ont débloqué dans la dernière partie de la course!»

S'adapter

Selon Canuel, la formation canadienne n'avait pas de stratégie précise.

«Nous voulions voir comment nous nous sentions et en fonction de comment la course se présenterait, nous allions nous adapter. C'est toujours différent de courir avec l'équipe canadienne puisque nous ne courons pas souvent ensemble. Par contre, nous connaissons les forces de chacune et nous essayons de communiquer.»

Leah Kirchmann (32e), Alison Jackson (36e) et Denise Ramsden (abandon) étaient les autres représentantes de l'unifolié à prendre le départ de la course élite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer