Les Tigres à la défense d'un nouveau terrain

Les Tigres de Hormisdas-Gamelin atteindaient ce nouveau terrain... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les Tigres de Hormisdas-Gamelin atteindaient ce nouveau terrain depuis 2007.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le système d'éclairage a été installé. Idem pour les estrades et une galerie de presse. Le logo de l'équipe, la lettre «T» en orange, a aussi été peint sur la surface de jeu dans les derniers jours.

«Il ne reste qu'à mettre que le sable et les billes de caoutchouc. Le terrain sera prêt à temps», assure Michel Roy.

Le père de famille est l'entraîneur-chef des Tigres de Hormisdas-Gamelin. Une équipe de football qui fait la fierté de l'école secondaire du secteur Buckingham.

Une puissance du circuit juvénile en Outaouais. La formation a atteint la finale lors des cinq dernières années.

Depuis ses débuts en 2003, elle a évolué sur un terrain naturel. Chaque mois de septembre, il était recouvert de gazon. Rendu en novembre lors des éliminatoires, ça devenait un champ de bouette en raison des caprices de dame nature.

Un scénario qui ne se reproduira plus.

Les Tigres évolueront dorénavant sur une surface synthétique située derrière l'école, tout juste à côté de leur ancien terrain de jeu. Le projet estimé à 1,7 million$ a finalement abouti cette année. La facture a été partagée entre plusieurs partenaires, dont notamment la Ville de Gatineau, L'Ange-Gardien, la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) et la Fondation des Tigres.

La construction a débuté en mai.

Un premier match de l'équipe juvénile sera disputé dimanche après-midi sur le coup de 13h30.

Un moment qui est attendu depuis 2007. «Les Tigres avaient commandé une première étude de faisabilité à nos frais. Ça fait longtemps que nous travaillons là-dessus», rappelle Roy.

Les travaux des dernières semaines ont été suivis de près par les joueurs.

«Les jeunes capotent. Ils salivent en regardant ça en venant à nos entraînements, souligne le coach. C'est vraiment un site exceptionnel. Tu as le logo, mais aussi la zone des buts a été peinturée en orange. Ça reflète nos couleurs d'équipe. Ça frappe. Même moi je passe chaque matin et chaque soir pour voir le plateau. Je me sens comme une adolescente qui s'en va à un show de One Direction. Pour notre petit coin de pays, c'est tout à fait exceptionnel. Nous sommes très fiers.»

Fidèles à leurs habitudes, les dirigeants des Tigres de Hormisdas-Gamelin vont mettre le paquet pour marquer cette étape importante dans leur histoire. Dans le passé, ils ont eu recours à de la boucane, des feux d'artifice et même un parachutiste pour animer la foule lors d'événements d'envergures.

Cette fois-ci, un groupe de musiciens a été retenu.

«Et nous aurons une surprise. Les gens vont dire que nous sommes malades quand ils verront ça, promet Michel Roy. Ça va être encore plus gros que lorsqu'un parachutiste avait atterri sur le terrain, il y a quelques années.»

Cette joute marquera la deuxième semaine d'activités de la Ligue de football scolaire de l'Outaouais, qui entame sa 13e saison. Le circuit juvénile compte 12 équipes réparties dans deux divisions.

On retrouve aussi 15 autres clubs d'écoles secondaires dans les catégories cadet et benjamin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer