Nageuse et équipe heureuses

Camille Bérubé participera au 200 mètres quatre nages... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Camille Bérubé participera au 200 mètres quatre nages individuel demain.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Camille Bérubé a passé la soirée à crier, hier, sur le bord de la piscine des Jeux parapanaméricains, à Toronto.

La nageuse de Gatineau a encouragé ses coéquipiers lors des finales de la deuxième journée de compétition. Des courses dominées par l'équipe canadienne, qui a notamment balayé deux podiums.

«Nous avons gagné 15 médailles uniquement aujourd'hui. C'était très excitant d'encourager mes coéquipiers, a souligné d'un ton enjoué Bérubé au bout du fil.

Surtout, ça lui plaisait de voir l'appui du public envers les athlètes paralympiques canadiens.

Ces Jeux ne se déroulent pas l'indifférence à Toronto.

«Les estrades étaient pleines à craquer lors des deux premiers jours. C'était bruyant à la piscine.»

Bérubé a profité, hier, d'une journée de congé bien mérité. La veille, elle fut une des nageuses qui ont fait vibrer la foule locale.

La jeune femme âgée de 20 ans a terminé deuxième au 100m dos, devenant du même coup vice-championne des Jeux parapanaméricains. Tout ça devant parents et amis qui s'étaient tapés plus de quatre heures de route afin de crier à leur tour son nom.

«Gagner une médaille en sol canadien, ça signifie beaucoup. Ça représente les hauts et les bas de ma carrière», a dit Bérubé, qui est montée sur le podium un peu partout à travers le monde.

Perfectionniste, l'étudiante en communications à l'Université d'Ottawa semblait tout de même un brin déçue du résultat final. Elle pensait toucher le mur plus vite.

«Honnêtement, mon temps était vraiment lent. Je m'attendais à mieux que ça, a-t-elle soutenu.

«J'étais prête à faire quelque chose plus gros que ça.»

Bérubé, qui possède de multiples records nationaux, a nagé la distance en une minute et 26,96 secondes. Elle se promet d'apporter quelques petits ajustements en vue de ses deux prochaines sorties.

Il y a l'épreuve du 200m quatre nages individuel (QNI) prévue demain. Puis mercredi, ce sera place au 100m brasse qu'elle commence à apprivoiser.

L'athlète de l'Outaouais nage dans la catégorie S8. Elle a une faiblesse dans les deux jambes en raison d'un cancer à la naissance.

Bérubé a goûté aux Jeux paralympiques, il y a trois ans, à Londres. Elle a été une des nageuses canadiennes les plus occupées, participant à cinq courses. Son meilleur résultat avait été une 11e position.

«J'ai un horaire un peu moins chargé ici, a-t-elle souligné. J'ai décidé de me concentrer sur mes meilleures épreuves. Puis, ça me donne la chance de voir ce que les autres font.»

Une décision qu'elle ne regrette pas. «Ils sont assez incroyables», a avoué Bérubé au sujet de ses jeunes coéquipiers de l'équipe nationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer