Camille Bérubé vise un podium

Camille Bérubé se lancera à trois reprises dans... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Camille Bérubé se lancera à trois reprises dans la piscine torontoise.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après un camp d'entraînement d'une semaine dans son patelin avec l'équipe nationale, Camille Bérubé se sent fin prête à attaquer les Jeux parapanaméricains de Toronto.

La nageuse gatinoise ne vise rien de moins qu'un podium dans la piscine torontoise où elle se lancera à trois reprises, au 100 mètres dos, au 200 m quatre nages et au 100 m brasse.

«Ça se présente bien pour moi, j'ai vraiment hâte de nager à la maison, si on veut. On est habitué de voyager beaucoup et là, on a la chance de 'courser' dans la cour arrière de chez moi. J'ai des attentes assez hautes, mais je suis prête, j'ai fait le travail», a raconté Bérubé hier, en marge d'une conférence de presse au Centre sportif de Gatineau, où Natation Canada a annoncé que le championnat Can-Am de paranatation se tiendra en juillet 2016, dernière compétition préparatoire aux Jeux paralympiques de Rio, au Brésil.

«Le dos est ma spécialité, le quatre nages est mon épreuve secondaire, mais j'ai des espoirs de podium quand même, et la brasse est un peu une nouvelle épreuve pour moi, c'est de voir où j'en suis rendu avec cette discipline-là», a-t-elle ajouté.

Vers Rio?

Finaliste aux Paralympiques de Londres dans sa catégorie (S8), la jeune fille qui a deux jambes à mobilité réduite en raison d'un cancer qui l'a affligé à la naissance est aussi curieuse de voir une partie de sa compétition en vue des Jeux de Rio.

«Toronto, c'est un arrêt dans le processus, ça va être le fun de voir où on en est rendu à ce temps-ci de l'année, exactement un an avant Rio», note-t-elle.

La compétition torontoise ne sert pas de qualification envers ces Jeux, il y aura plutôt une épreuve pour ce faire en avril prochain.

Son 100 mètres dos sera sa première épreuve aux Parapanams, le 8 août, suivi du 200 m quatre nages le 11 et du 100 m brasse le lendemain.

Bérubé aimerait bien en profiter pour améliorer son record personnel de 1:23,73. «J'ai eu comme un plateau entre 2010 et 2013 à cette épreuve-là, mais j'ai battu le record canadien en 2013 aux championnats du monde, ainsi que l'an passé aux championnats panpacifiques, donc si la tendance se maintient, j'espère bien faire un autre meilleur temps, ce qui serait très bien pour moi cet été et ça me donnerait de bonnes chances de podium», estime la jeune femme qui s'entraîne maintenant avec l'équipe de l'Université d'Ottawa.

Concernant le championnat Can-Am de paranatation de l'an prochain, il s'agira d'une deuxième présentation de cette compétition au Centre sportif de Gatineau, qui en avait également été l'hôte en 2012 avant les Jeux de Londres. Environ 150 nageurs et nageuses devraient y prendre part.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer