Glatch écrase la compétition

Alexa Glatch a défait Jessica Moore en deux...

Agrandir

Alexa Glatch a défait Jessica Moore en deux manches de 6-1 et 6-4 au parc de l'Île.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pas question pour elle de célébrer cet anniversaire. Il y a bientôt dix ans, Alexa Glatch était impliquée dans un accident de la route derrière le guidon d'une mobylette.

Adolescente à l'époque et joueuse de tennis prometteuse, la Californienne de Newport Beach s'était fracturé un poignet et un coude. Des blessures qui l'avaient écarté de la compétition pendant neuf mois. Un congé forcé qui a failli dérailler son ascension.

«Je n'ai plus jamais touché à un scooter par la suite», a avoué en riant la raquette américaine âgée de 25 ans, hier midi, après une autre victoire facile au Challenger Banque Nationale de Gatineau. La première tête de série ce tournoi de l'ITF a vaincu l'Australienne Jessica Moore en deux manches de 6-1 et 6-4 afin d'atteindre la ronde quart de finale au parc de l'Île plus tard cette semaine.

«Je suis heureuse d'avoir évité une troisième manche. Il fait chaud. C'est humide. C'est épuisant.»

Son adversaire avait les jambes molles en fin de partie. Ce fut laborieux pour elle, l'officiel gardant un oeil sur elle.

Glatch s'amène en Outaouais classée 155e au monde.

Elle a passé les derniers mois à jouer sur terre battue.

«C'est pourquoi je voulais venir ici. Me préparer en vue de mes prochains tournois sur surface dure, dont le US Open.»

Un rendez-vous qu'elle connaît bien. Elle avait participé à la finale junior en simple en 2005, perdant contre Victoria Azarenka, qui est devenue, quelques années plus tard, la numéro un mondiale au classement de la WTA.

En 2009 chez les seniors, Glatch a affronté la championne en titre Serena Williams au premier tour à Flushing Meadows. Après sa participation à Wimbledon en 2013, elle a pris une pause de 15 mois pour soigner plusieurs bobos.

«J'ai été opérée notamment aux hanches et à un poignet», a-t-elle relaté.

Oui, le même poignet qui avait été fracturé lors de cet accident sur deux roues.

«Mais ce n'était pas au même endroit», a-t-elle assuré. Maintenant, je me sens très bien.»

Glatch ne ressemblait en rien, hier, à une joueuse qui avait jadis deux hanches en compote. Elle a été en contrôle du début jusqu'à la fin.

La veille, elle avait écrasé la Dominicaine Francesca Segarelli en deux manches rapides de 6-1 et 6-2.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer