Brinck-Croteau n'a pu répéter son exploit en France

Maxime Brinck-Croteau n'a pas été en mesure de... (ARCHIVES, LeDroit)

Agrandir

Maxime Brinck-Croteau n'a pas été en mesure de répéter son exploit en devenant vice-champion panaméricain au Chili il y a deux semaines..

ARCHIVES, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Son pied gauche et son poignet droit guéris, Maxime Brinck-Croteau avait des attentes élevées en se pointant à Paris samedi en vue d'une étape de la Coupe du monde d'escrime.

Surtout que l'épéiste de Gatineau avait surpris deux semaines auparavant en devenant vice-champion panaméricain au Chili.

Il n'a toutefois pas été en mesure de répéter son exploit. Brinck-Croteau a terminé 261e, stoppé durant la ronde préliminaire.

Un autre produit local, Pascal Heidecker, s'est retrouvé au 294e rang.

« Ce n'est évidemment pas le résultat espéré », a soutenu Brinck-Croteau en entrevue téléphonique.

Il a soutenu ouvertement s'être écroulé sous la pression, utilisant l'expression « avoir choké ».

« C'est de ma faute. J'ai bien fait lors des deux tournois précédents. Mes attentes étaient plus élevées. En plus, j'ai reçu des compliments de quelques athlètes européens. Je me suis mis pas mal de pression sur mes épaules. »

Brinck-Croteau, 29 ans, avait pris le 58e rang à Budapest avant d'atteindre la finale des championnats panaméricains à Santiago. Il avait réussi ses deux performances malgré un corps amoché. L'ancien escrimeur du Masque de fer, qui s'entraîne maintenant à Toronto, s'était retrouvé à l'hôpital en raison d'une infection à un pied.

« Physiquement, je me sentais bien cette fois-ci. C'était peut-être ça le problème », a-t-il lancé à la blague.

Ce dernier dit retenir sa leçon parisienne.

Du même souffle, il a souligné la qualité du peloton en action à cette étape française de la Coupe du monde. « Il y avait au-dessus de 300 inscriptions. Tu avais un nombre record de participants. Un nombre record de pays. »

La bonne nouvelle dans tout ça ?

Brinck-Croteau, qui sera en action dans deux semaines à Rio, demeure encore en excellente position dans le processus de qualification olympique. Il avait récolté 39 points au Chili. À titre d'exemple, un de ses plus sérieux rivaux a amassé quatre points seulement en terminant au 30e rang à Paris.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer