Butler vice-champion canadien

Ted Butler .... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Ted Butler .

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sa première participation aux championnats canadiens seniors de curling masculin aura été mémorable. Ted Butler s'est rendu loin. Très loin. Jusqu'en grande finale, samedi soir, à Edmonton.

Il en manquait peu au skip de Buckingham pour remporter le match ultime et se qualifier en vue des championnats du monde. Ses coéquipiers Don Westphal, Maurice Cayouette, Michel Laroche et lui se sont inclinés 5-3 aux mains du Manitoba.

«C'est tout le temps décevant de perdre en finale, a avoué Butler en entrevue téléphonique. Mais quand tu prends un peu de recul, tu te rends compte que nous avons réalisé de belles choses durant toute la semaine», a-t-il ajouté.

Son quatuor qui représentait le Québec n'était pas le favori en début de tournoi. Mais il a atteint la ronde éliminatoire en conservant une fiche de 4-3.

Puis en demi-finale, Butler et sa bande ont surpris l'équipe classée numéro un, défaisant l'Alberta par la marque de 6-2.

«En finale, nous avons eu nos chances», a souligné le quinquagénaire de l'Outaouais.

Le pointage était 2-1 lorsque le Manitoba a eu une occasion en or d'achever la formation québécoise au quatrième bout. Il pouvait marquer cinq points.

«Je suis venu à bout de placer une pierre pour limiter les dégâts à un point, a relaté Butler. Puis au cinquième bout, nous avions l'occasion de marquer deux points, mais j'ai manqué mon coup avec ma dernière pierre. Nous n'avons réussi à inscrire qu'un seul point.»

La porte s'est ouverte encore pour son quatuor au sixième bout. Le Québec pouvait voler deux points, mais n'a pu en profiter.

«Il reste que je suis fier de ce que nous avons réalisé. Nous étions à une victoire d'un titre canadien», a affirmé Butler.

Le tournoi était relevé avec la présence de nombreux anciens participants du Brier.

C'était le cas aussi pour l'équipe de Buckingham.

Butler avait pris part au Brier en 1992 tandis que le troisième Westphal a goûté à ce rendez-vous à six reprises en carrière.

Cayouette, lui, a remplacé le deuxième régulier du quatuor, Louis Biron, qui a dû mettre un terme à sa saison le mois dernier en raison de problèmes de santé.

«Nous avons bien représenté le Québec, autant sur la glace qu'à l'extérieur. Nous avons hâte déjà à l'an prochain.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer