Rochon traîne plusieurs bobos

Olivier Rochon.... (Agence France-Presse)

Agrandir

Olivier Rochon.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Il était temps que la saison de sauts acrobatiques achève. Olivier Rochon a mal un peu partout.

Tiens, il y a cette tendinite qui embête une de ses rotules. Le mois dernier, le skieur gatinois s'est aussi étiré l'aine à la veille de la dernière épreuve de la Coupe du monde à Minsk, en Biélorussie.

Puis il y a deux semaines à l'entraînement, il s'est étiré un ligament croisé postérieur du genou gauche. Une blessure qui l'a empêché de participer aux championnats canadiens à Val St-Côme.

«Rien de trop sérieux», assure Rochon, qui récupère ces jours-ci au domicile de ses parents en Outaouais.

«Tout le monde a deux ou trois bobos à ce temps-ci de l'année. Donc c'est bien normal.»

ANTÉCÉDENTS MÉDICAUX

Normal, mais tout de même un brin inquiétant lorsqu'il est question de l'ancien gagnant du globe de cristal.

Rochon, 25 ans, possède un lourd passé médical. Il a renoué avec l'action cet hiver après avoir raté deux ans en raison de diverses blessures, dont une au genou gauche.

Sa saison a été marquée par la maladie. Un virus l'a affaibli lors de la première Coupe du monde en décembre en Chine. Même chose lors des championnats du monde le mois suivant en Autriche.

Au fil des semaines, il a quand même réussi à se hisser dans le top 10 à quatre reprises, terminant notamment quatrième à Lake Placid.

«Ce qui est positif, c'est que nous avons pu travailler sur ce qu'on voulait, a noté Rochon, qui a ajouté de nouveaux sauts à son arsenal.

«Nous n'avons pas pris d'avance sur le plan, mais nous n'avons pas pris de retard non plus, ajoute-t-il. Tout le monde, y compris moi, aurait aimé avoir plus de compétitions que les six en Coupe du monde. J'aime ça les saisons longues. Tu as le temps de prendre ton rythme.»

COURTE PAUSE

Olivier Rochon s'attend à renouer avec l'entraînement à son retour d'un voyage en Europe. Tous les membres de l'équipe canadienne seront conviés en gymnase le 7 avril.

Des camps d'entraînement sur rampes d'eau sont prévus tout l'été. En mai et juin, les skieurs se rendront à Lake Placid, dans l'État de New York.

Un voyage en Suisse s'avère possible en juillet si les travaux de rénovation des rampes d'eau à Lac-Beauport ne sont pas complétés.

«Nous n'avons pas pris d'avance sur le plan, mais nous n'avons pas pris de retard non plus. Tout le monde, y compris moi, aurait aimé avoir plus de compétitions que les six en Coupe du monde. J'aime ça les saisons longues. Tu as le temps de prendre ton rythme.»

- Olivier Rochon

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer