Grenier grimpe sur le podium

«J'ai atteint et même surpassé les buts que... (Agence France-Presse, Archives)

Agrandir

«J'ai atteint et même surpassé les buts que je m'étais fixés», a confié Valérie Grenier.

Agence France-Presse, Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La neige était molle. Elle collait un peu partout, samedi, lors du coup d'envoi des championnats du monde juniors de ski alpin à Hafjell, en Norvège.

Des conditions chaudes qui n'ont pas empêché Valérie Grenier d'être parmi les plus rapides en piste et de même aboutir sur le podium. Plus précisément sur la troisième marche.

L'espoir franco-ontarien de St-Isidore a remporté le bronze au slalom géant, terminant seulement à trois centièmes de seconde de l'Autrichienne Stephanie Brunner, qui a fini au deuxième rang. «En arrivant ici, je voulais me retrouver dans le top 5 dans toutes les épreuves, a raconté Grenier.

«Donc, je suis très contente de cette troisième place. J'étais neuvième après la première descente. J'ai alors décidé de tout donner lors de la deuxième manche. Ça s'est vraiment bien passé.»

Une performance qui pousse Grenier, 18 ans, à revoir ses objectifs en vue de la prochaine semaine.

«Ça me met en confiance pour les autres courses à venir. Ça me prouve que je suis capable de rivaliser avec ces filles-là.»

Surtout, ça lui fait rêver à un premier titre mondial.

«Le super-G s'en vient. Et c'est ma meilleure discipline», a-t-elle fait remarquer.

Ajoutez à cela qu'il y a une belle récompense qui attend la gagnante de cette course prévue demain.

«Si tu gagnes, tu peux participer à la finale de la Coupe du monde. C'est une motivation de plus.»

La médaille de bronze se veut le gros point d'exclamation jusqu'ici à une saison de rêve pour la diplômée de l'école secondaire Le Sommet de Hawkesbury. Plus tôt cet hiver, elle avait pris le 32e rang à sa première sortie en carrière en Coupe du monde.

Des encouragements de Vonn

Un classement qui lui avait valu quelques mots d'encouragement de la part de la quadruple championne du monde, Lindsey Vonn. Quelques semaines plus tard, Valérie Grenier a terminé 13e à Saint-Moritz puis 19e aux Mondiaux seniors au Colorado.

«Peu importe ce qui arrivera d'ici la fin des championnats du monde, je peux dire que je suis satisfaite de ma saison. Je ne peux pas être déçue, a-t-elle dit.

«J'ai atteint et même surpassé les buts que je m'étais fixés.»

On le devine assez rapidement. Les dirigeants de Canada Alpin se réjouissent de voir cet espoir parmi l'élite junior internationale.

«Les championnats juniors mondiaux représentent le plus haut échelon de compétition internationale U21. Pour nos équipes de développement, c'est l'événement de marque de la saison et une balise de référence internationale importante, a soutenu le vice-président aux sports, Paul Kristofic. Connaître du succès aux championnats, surtout un podium, dénote souvent une forte corrélation avec de futurs podiums en Coupe du monde.»

Ce dernier a rappelé qu'il y avait une autre bonne nouvelle. Que Grenier compte encore deux autres années d'admissibilité à ces championnats.

Kristofic a aussi souligné le brio d'une autre skieuse locale. Mikaela Tommy, de Wakefield, a terminé quatrième lors de ce slalom géant.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer