Des médailles et des larmes

Le chef de mission de l'Outaouais, Guy Arcand.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le chef de mission de l'Outaouais, Guy Arcand.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'Outaouais a dépassé les attentes aux Jeux du Québec, qui ont pris fin samedi à Drummondville.

La région a complété les huit jours de compétitions avec une récolte de 51 médailles, dont 23 en or. Il s'agit d'une quinzaine de médailles de plus que l'objectif fixé par le chef de mission, Guy Arcand, avant le départ des 185 athlètes.

«Je suis très satisfait. Nous avons eu une belle récolte. Les jeunes ont semblé connaître une belle expérience et surtout, le comportement des athlètes a été irréprochable», a-t-il souligné en dressant son bilan.

La 50e finale provinciale des Jeux du Québec aura offert son lot de moments mémorables à la délégation de l'Outaouais. Que ce soit les deux titres en ski alpin remportés par Félix Boivin ou la domination des skieurs de fond.

Le gymnaste Parsa Yadollahi a monté quatre fois sur le podium. De leur côté, les plongeurs ont épaté sur les tremplins. Mathis Gagnon a réussi un doublé doré tandis que ses coéquipières Rose Cournoyer et Léonie Bélanger-Foley gagnaient respectivement le bronze et l'argent.

Des moments mémorables

La plus belle surprise aux yeux d'Arcand, qui se trouve à la tête de l'Outaouais depuis 2001?

La victoire de la taekwondoïste Marie-Noëlle Bélanger en finale chez les moins de 32kg. «Une première médaille pour la région dans ce sport aux Jeux du Québec», a souligné le chef de mission.

L'adolescente de 12 ans a porté le drapeau de l'Outaouais lors de la cérémonie de fermeture. Un geste qui l'a visiblement ému.

Arcand s'est pointé à son combat final afin de lui annoncer la bonne nouvelle, vendredi en fin de journée.

«Elle (Bélanger) pleurait déjà parce qu'elle venait de gagner l'or. Elle a pleuré encore plus en apprenant ça. Elle a vécu un lot d'émotions qu'elle n'oubliera pas de sitôt. Plusieurs athlètes de la délégation étaient venus l'encourager. L'équipe de hockey masculin l'a notamment félicitée.»

Guy Arcand se réjouissait aussi pour l'entraîneur de l'athlète, Luc Mercier. Ce dernier travaille depuis 10 ans à former des taekwondoïste de style de la World Taekwondo Federation (WTF) pour représenter l'Outaouais aux Jeux du Québec.

«Il tient ça à bout de bras. De nommer une de ses athlètes en tant que porte-drapeau, c'était aussi une façon de lui donner une bonne tape dans le dos pour son travail. Puis ça donne de la visibilité à ce sport.»

Les 51 médailles ne constituent pas un record pour l'Outaouais qui en avait gagné 64 en 2009 à Blainville.

Les prochains Jeux du Québec se dérouleront à l'été 2016 à Montréal. Les installations olympiques seront mises à contribution pour cette finale provinciale.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer