Le Futures de Gatineau au lieu du Indian Wells

Jarmere Jenkins avait hâte de mettre les pieds à Gatineau. (MARTIN ROY, Archives LeDroit)

Agrandir

MARTIN ROY, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jarmere Jenkins avait hâte de mettre les pieds à Gatineau.

Le joueur de tennis américain disputera un premier tournoi depuis un mois. Depuis qu'une blessure au bas du dos l'a forcé à un repos complet.

«C'est ma première visite au Canada. Disons qu'il fait plus froid ici qu'en Australie», a lancé en riant le droitier de 24 ans, hier soir, après le tirage du tableau principal du tournoi Futures de Gatineau.

Jenkins, qui occupe le 205e rang mondial, s'avère le nouveau favori de l'étape ITF présentée jusqu'à dimanche à La Sporthèque.

Une de ses dernières sorties avant sa blessure était à Melbourne. Il avait tenté sa chance lors des qualifications des Internationaux d'Australie.

Son parcours s'est arrêté au troisième tour.

«J'en étais à ma troisième ou quatrième tentative dans une étape du Grand chelem. Il ne me manque pas grand-chose. Juste un peu plus d'expérience et un peu de chance. Gagner un match ici et là.»

Jenkins, qui est issu d'une famille de neuf enfants, a atteint la finale d'un tournoi Futures ou Challenger en simple masculin à sept reprises en 2014, gagnant cinq fois. Sa feuille de route comprend aussi un titre de finaliste en double masculin à l'Omnium junior des États-Unis, il y a neuf ans.

Ce dernier a déjà montré depuis deux jours que son dos semble guéri. Il a dû passer par les qualifications pour accéder au tableau principal de Gatineau, s'inscrivant tardivement au tournoi.

«Je devais initialement me rendre à Indian Wells, en Californie, pour une épreuve de l'ATP. Mais j'ai revu mes plans et j'ai décidé de venir ici à la place. C'était notamment plus près de chez moi.»

Au premier tour aujourd'hui, l'Albertain Harrison Scott sera son adversaire.

Le Français Jules Marie, qui devait être le premier favori, s'est désisté durant le week-end. En revanche, quelques noms connus du public gatinois seront en action.

Dans le lot, il y a le champion en titre, l'Anglais Daniel Smethurst, de même que le finaliste Dimitar Kutrovsky, de la Bulgarie.

Quelques joueurs québécois seront en action aujourd'hui, dont le jeune Alexis Galarneau, qui fréquente le centre national d'entraînement de Tennis Canada. Ce dernier a réussi à se tailler une place au sein du tableau principal en gagnant son dernier de match de qualification hier, jour de son 16e anniversaire de naissance.

Le tournoi Futures de Gatineau, qui en est à sa huitième édition, est doté d'une bourse de 15000$US.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer