Le mois fructueux de Stewart-Jones

Du Kazhastan à la Colombie-Britannique, le mois de... (Courtoisie, Martin Kaiser)

Agrandir

Du Kazhastan à la Colombie-Britannique, le mois de février n'a pas été de tout repos pour Katherine Stewart-Jones.

Courtoisie, Martin Kaiser

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Katherine Stewart-Jones a entamé février au Kazakhstan pour le terminer en Colombie-Britannique. Un mois éreintant qui aura été payant.

La skieuse de fond de Chelsea a gagné quatre médailles aux Jeux du Canada, qui ont pris hier à Prince George.

À cela s'ajoute une 14e place aux championnats du monde qui se déroulaient dans l'ancienne république soviétique, il y a trois semaines.

«C'est sûr que je n'avais pas beaucoup de temps entre les compétitions. Tu dois faire attention, te reposer, récupérer et dormir», a relaté l'étudiante du Cégep de l'Outaouais durant un entretien téléphonique avant la cérémonie de fermeture des Jeux.

Et surtout, il lui a fallu rattraper le temps perdu à l'école entre les deux événements.

Stewart-Jones en était à une première participation aux Jeux du Canada. Elle connaît ce genre de rendez-vous, ayant dominé dans le passé aux Jeux du Québec en compagnie de sa jumelle Emilie.

Dans l'Ouest canadien, elle a raflé trois fois l'argent lors d'épreuves individuelles avant de mettre la main sur l'or samedi lors du relais féminin 4 x 3,75 km. «Une belle façon de finir la semaine, a avoué l'athlète de 19 ans.

«Je suis contente. Mon but aux Jeux était d'obtenir une médaille dans chaque épreuve.»

Pas la seule

Ce ne fut pas la seule skieuse du coin à monter sur le podium.

Simon Lapointe, de Hull, avait obtenu le bronze aux sprints tandis que Dominique Moncion-Groulx, d'Aylmer, a mérité l'argent au relais masculin.

Il n'y a pas que sur la neige que les espoirs sportifs de l'Outaouais ont brillé à Prince George. En badminton, les Antonin Bergeron, Félix DeBlois-Beaucage et Paul-Antoine Dostie-Guindon ont tous ramené au moins une médaille dans leur bagage.

La formation québécoise était dirigée par le Gatinois Claude Tessier.

En squash, Dominic Wren a empoché le bronze lors du tournoi par équipe tandis que les biathlètes Alexandre Dupuis, Leilani Tam von Burg et Teo Sanchez, tous du club Chelsea Nordiq, avaient dominé lors de la première semaine d'activité. Le gymnaste franco-ontarien Samuel Zakutney avait été couronné deux fois champion des Jeux du Canada, dont aux barres parallèles.

À noter, le Québec a terminé au premier rang du classement des médailles avec une récolte de 141, dont 62 d'or.

La prochaine finale d'hiver des Jeux du Canada aura lieu en 2019 en Alberta. La ville hôtesse n'a pas encore été choisie.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer