Champion provincial pour une septième fois en carrière

Ménard devient le skip québécois le plus titré

Jean-Michel Ménard a remporté le championnat québécois pour... (Photo Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

Jean-Michel Ménard a remporté le championnat québécois pour une troisième année de suite.

Photo Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce n'était pas une victoire comme les autres pour Jean-Michel Ménard. Celle-là, elle était historique.

Le joueur de curling d'Aylmer est devenu le skip le plus titré de l'histoire au Québec, remportant le championnat québécois pour une septième fois en carrière, hier après-midi, à Victoriaville. Ses coéquipiers Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard ont gagné 7-2 contre le quatuor de Mike Fournier, des clubs Kénogami-Riverbend, en grande finale.

«J'ai eu la chance de jouer au sein de plusieurs bonnes équipes, a rappelé le nouveau recordman au bout du fil.

«Mais je n'avais jamais été capable auparavant de gagner trois ans de suite», a-t-il ajouté.

C'est ce que Ménard et sa bande ont réussi dans les derniers jours, défendant leur titre de 2013 et 2014 avec succès. Ce fut le point d'exclamation à un parcours parfait pour eux.

Leur quatuor a gagné ses neuf parties lors du tournoi à la ronde pour ensuite défaire Martin Ferland en demi-finale.

«Ce fut une semaine extraordinaire. Et en finale, tout a baigné dans l'huile», de A à Z, a dit Ménard.

Son équipe s'est amenée dans les Bois-Francs en grande forme, ayant enlevé les grands honneurs du tournoi Mac Ice d'Ottawa et du Challenge Casino de Charlevoix. À cela s'ajoutait une participation en finale du Challenge Château Cartier, cette étape gatinoise du World Curling Tour (WCT). «Nous avons eu une bonne saison de curling. Aujourd'hui, c'est la cerise sur le sundae.»

Vers le Brier

Maintenant, toute l'attention sera tournée vers le Brier. L'an dernier, Jean-Michel Ménard avait atteint le carré d'as, rêvant même à un deuxième titre canadien. Il ne sait pas à quoi s'attendre cette fois-ci, du 28 février au 8 mars à Calgary.

La raison est simple.

«Nous sommes la première équipe à se qualifier en vue du Brier. Je n'ai aucune idée qui sera nos adversaires. Pour l'instant, l'objectif sera de jouer le même type de curling que lors de la dernière semaine. Si nous réussissons à faire ça, nous devrions avoir du succès. Je pense même que nous pourrions atteindre la ronde finale.»

La seule certitude dans son cas? C'est que la réalité va le rattraper dans les prochaines heures. Son travail au gouvernement fédéral l'attend ce matin, de même qu'un gros gâteau. Ménard fête ses 39 ans en ce 19 janvier.

Mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer