Les coqueluches de Vanderbilt reviennent en ville pour les Fêtes

Noël chez les Caron-Goudreau

La question fait sourire ces jumelles de Gatineau qui sont devenues de... (Étienne Ranger, Ledroit)

Agrandir

Étienne Ranger, Ledroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La question fait sourire ces jumelles de Gatineau qui sont devenues de nouvelles coqueluches sportives sur le campus de l'Université Vanderbilt, à Nashville.

Qu'est-ce que des vedettes de basket-ball universitaire demandent au père Noël ces jours-ci ?

« Une nouvelle cheville, a lancé en riant Khaléann Caron-Goudreau, qui soigne une sévère foulure et des ligaments déchirés à la cheville gauche.

« Du temps en famille, a ajouté pour sa part sa soeur Audrey-Ann. Avec tous les sacrifices que nous avons dû faire au fil des ans, les objets matériels comptent peu pour nous. »

Leur souhait sera exaucé.

Les deux jeunes femmes, qui ont fêté leurs 19 ans le... 19 décembre dernier, sont de passage au bercail lors des trois prochains jours. Une courte pause avant de reprendre le chemin du Tennessee où elles évoluent et étudient depuis quatre mois.

Hier, les Caron-Goudreau auraient pu facilement décider de rester au lit. Elles s'étaient pointées dans la région vers 3 h du matin.

Mais elles étaient là, dans un gymnase sur le coup de 14 h, à donner une conférence à des étudiantes-athlètes de l'école secondaire Nouvelles Frontières. À serrer la main de leur ancien entraîneur Patrick Bibeau, à raconter leur histoire à succès, leur parcours qui les a amenées un peu partout sur la planète.

Il y a quatre ans, elles portaient les couleurs du Phénix de Nicolas-Gatineau. Les deux derniers hivers, le duo de 6' 3" les a passés en Floride au sein de l'académie IMG.

À travers tout ça, il y a eu les nombreuses parties et médailles remportées au sein de Team Canada sur la scène internationale. Tantôt à Mérida, au Mexique, tantôt à Amsterdam, aux Pays-Bas.

La malchance frappe

L'été passé, l'équipe nationale de développement a fait appel à leurs services en vue d'un tournoi à Taïwan. Deux jours avant le départ du club, la malchance a frappé une des soeurs.

« J'ai sauté pour intercepter une passe. Je suis retombée sur le pied d'une des joueuses, a relaté Khaléann, qui s'est blessée sur la séquence.

« On m'a dit que ça me prendrait trois à cinq mois à m'en remettre... et je n'ai jamais été une personne qui guérit rapidement ! Ça fait quatre mois et demi de ça. »

Résultat, elle n'a pas encore eu l'occasion de revêtir son numéro 10 chez les Commodores de Vanderbilt. Un retour au jeu est prévu le mois prochain.

« J'ai hâte qu'elle puisse jouer », a fait remarquer Audrey-Ann, qui connaît des débuts impressionnants dans la NCAA, plus précisément dans la Southeastern Conference (SEC).

En neuf parties, elle mène son équipe avec neuf blocs en plus d'occuper le troisième rang avec une moyenne de 9,4 points par match.

Les jumelles, on les aime bien à Nashville. Elles sont belles, bonnes et gentilles. « Quand nous sommes arrivées, il y a eu un événement public où nous pouvions rencontrer les partisans, signer des autographes, nous faire prendre en photo, a expliqué Audrey-Ann. Tout le monde était content de nous voir. Les gens nous ont bien accueillis et ils trouvaient que nous avions une belle personnalité. »

Et cet amour s'avère réciproque.

La paire adore sa nouvelle ville d'adoption qui vibre pour les équipes universitaires et la musique country.

Une des soeurs étudie en médecine vétérinaire, l'autre, qui suivait les mêmes cours, s'apprête à changer de domaine d'études.

« Je n'aime pas trop le sang », a fait remarquer en riant Khaléann, qui avoue avoir songé à fréquenter une université différente de sa soeur.

« Je pensais que c'était peut-être le temps qu'on se sépare. Certaines écoles nous recrutaient individuellement. Mais je me suis dit que ce serait difficile de se séparer. En plus, nous formons un bon duo. Deux filles de 6' 3" sur le terrain, c'est un bon avantage pour une équipe ! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer