Lemire roule vers le titre canadien

Marie-Alexandre Lemire s'aligne au sein du Ottawa Bicycle... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Marie-Alexandre Lemire s'aligne au sein du Ottawa Bicycle Club et s'entraîne au vélodrome extérieur à Bromont. En 2015, elle prendra plutôt la direction de Milton, situé près de Toronto.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Cette fois-ci, Marie-Alexandre Lemire a été chanceuse dans sa malchance.

La cycliste de Hull a évité le pire, dimanche, lors de la conclusion des championnats canadiens sur piste, disputés à Burnaby, en Colombie-Britannique. Elle a chuté lors de la dernière course.

«Je n'ai rien cassé. Juste de grosses brûlures», a précisé l'ado de 15 ans, lundi soir, à son retour en Outaouais.

Lemire n'a pas seulement ramené quelques petits bobos, mais également deux médailles, dont une en or.

Elle a été couronnée championne nationale à la poursuite individuelle sur deux kilomètres chez les moins de 17 ans.

Un scénario qui s'avère bien différent de l'an dernier pour l'étudiante du programme sport-études de l'école secondaire de l'Île.

«Les choses avaient mal tourné pour moi après deux courses. Je m'étais cassé la clavicule», a-t-elle relaté.

La guérison a été longue. L'espoir a dû patienter deux mois et demi avant de renouer avec son sport favori.

Et une fois de retour sur le vélo, un autre combat l'attendait. Il fallait chasser cette crainte de tomber à nouveau.

«J'étais un peu plus stressée avec des gens autour. Je leur faisais un peu moins confiance au début.»

Il a fallu un certain temps pour dissiper ce doute.

Lemire l'avouera. Elle n'a pas connu «la meilleure saison de ma vie» sur route en 2014.

Le début a été difficile, la fin plus fructueuse.

En août, il y a eu ces trois médailles, dont deux d'or, aux Jeux du Québec. Puis quelques semaines plus tard, Lemire a été couronnée championne provinciale sur route chez les cadettes.

Ça promet en vue de l'année prochaine où elle concourra encore dans la même catégorie.

Tôt ou tard, une décision importante l'attendra. Est-ce qu'elle roulera uniquement sur piste ou sur le bitume?

Pour l'instant, la cycliste partage son temps entre les deux disciplines. Durant l'été, la représentante du Ottawa Bicycle Club (OBC) trouve quelques journées pour s'entraîner au vélodrome extérieur à Bromont.

L'hiver, ce sont quelques allers-retours à l'ovale intérieur situé à London, en Ontario.

On comprend donc pourquoi Marie-Alexandre Lemire se réjouit de l'ouverture du vélodrome à Milton en vue des Jeux panaméricains qui auront lieu en 2015 dans la région de Toronto. «J'ai vraiment hâte de rouler là-bas. Ça sera une piste plus vite», a-t-elle souligné.

Et surtout, ce sera un site moins loin. «C'est une heure, une heure et demie de route de moins que de se rendre, à London», a-t-elle précisé.

Ses succès sur piste sont les plus récents d'une longue liste de cyclistes locaux depuis quatre ans, de Florence Laplante-Lamarche à Ariane Bonhomme en passant par Vincent De Haître.

Bonhomme et Lemire sont d'ailleurs de bonnes amies.

«Ariane m'a beaucoup aidé pour mes stratégies de courses. Je l'ai souvent texté durant la compétition pour lui demander des petits conseils, a raconté la nouvelle championne canadienne. Nous nous entraînons aussi parfois ensemble.»

Hier, c'était le retour à la réalité. Celle des bancs d'école. C'était aussi le temps de renouer avec l'entraînement d'un autre sport, le ski de fond.

Marie-Alexandre Lemire s'aligne au sein du club Nakkertok. Elle a notamment défendu les couleurs de l'Outaouais à la finale d'hiver des Jeux du Québec en 2013 à Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer