Justin Maheu, le meilleur au Canada

Justin Maheu, qui rêve de devenir pompier, ne... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Justin Maheu, qui rêve de devenir pompier, ne ferme pas la porte à une carrière professionnelle.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gagner le titre de joueur de soccer par excellence au pays dans les rangs universitaires, ça ne change pas le monde, sauf que...

Dans le cas de Justin Maheu, son quotidien a été bouleversé dans les derniers jours. L'attaquant gatinois a été félicité à gauche et à droite. Et ajoutez à cela les nombreuses entrevues accordées.

«Le recteur de l'université a même tweeté là-dessus», a lancé Maheu au bout du fil.

L'entretien se déroulait au téléphone hier car cet ancien joueur du FC Outaouais étudie dans les Maritimes. Plus précisément à l'Université du Cap-Breton.

C'est là-bas qu'il a brillé dans les derniers mois, marquant 15 buts en 11 parties. Ses coéquipiers des Capers et lui ont atteint la finale de conférence.

Maheu, âgé de 22 ans, a été nommé joueur par excellence de la section Atlantique. «Je m'y attendais un peu. J'avais joué deux matches en moins et j'étais quand même le meilleur buteur de loin, a-t-il avoué.

«Mais être le meilleur au pays, ça, je ne m'y attendais pas du tout. Il y a beaucoup de bons joueurs au Canada. Il y a de grosses équipes comme York, le Rouge et Or de l'université Laval et l'UQUAM.»

Le Fury intéressé

Remporter un tel titre constitue à ses yeux le fait saillant de sa carrière qui l'a pourtant vu jouer au sein de l'équipe nationale des moins de 17 ans. Une carrière qui l'a amené dans les rangs pros en Allemagne avant de revenir en sol canadien en 2012.

Maheu était reluqué par plusieurs universités au pays, il y a deux ans. «Je ne regrette pas mon choix de venir ici», a-t-il dit, lui qui étudie en arts.

«Plus tard, j'aimerais devenir pompier», a-t-il précisé.

Mais la porte reste ouverte - toute grande - à la possibilité de renouer avec les rangs pros une fois son baccalauréat en poche. D'ailleurs, le Fury d'Ottawa, qui évolue maintenant dans la NASL, s'est informé de sa disponibilité, dit-on en coulisse.

«Je peux jouer encore trois ans ici. En ce moment, je continue à m'entraîner fort pour obtenir de bonnes performances sur le terrain pour notre équipe. Si tu travailles fort, de bonnes choses finissent habituellement par arriver.»

À court terme, Justin Maheu ne détesterait pas enfiler le maillot canadien une fois de plus. Il zieute les Universiades d'été 2015.

«J'espère bien être choisi et aller en Corée du Sud», souhaite-t-il.

Disons que son gros trophée remporté la semaine dernière devrait garantir sa place au sein de l'équipe, voir même le onze partant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer