Indy Eleven c. Fury: la bataille des clubs d'expansion

L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos, n'a... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos, n'a pas son pareil pour trouver des nouveaux objectifs pour ses joueurs.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

C'est déjà le dernier match de la saison locale du Fury d'Ottawa, dimanche, à la Place TD. Mais même si l'équipe d'expansion ne sera pas des séries éliminatoires, n'allez pas croire que l'entraîneur-chef Marc Dos Santos est à court d'objectifs.

Dimanche, le Indy Eleven, cousin d'expansion du Fury, sera en ville. Les deux clubs se suivent au classement de la NASL.

«C'est la bataille des clubs d'expansion. Nous sommes engagés dans une lutte pour être la meilleure équipe d'expansion cette année. Non seulement nous tenons à la victoire, mais nous voulons aussi gagner un rang au classement», a expliqué Marc Dos Santos.

Le Fury (7-5-13) devance l'Eleven (5-8-12) par trois points avec deux matches à jouer avant la fin de la saison. Devant eux, au septième rang, les Rowdies de Tampa Bay (7-7-11) ont deux points de priorité sur les Ottaviens. Dos Santos tient mordicus à surpasser ces Rowdies. Pourquoi?

«C'est une équipe qui a beaucoup d'histoire dans notre ligue. Ils ont été champions il y a deux ans, en 2012. De finir devant eux à notre première année, ce serait énorme de finir.»

Enfin, l'entraîneur québécois est aussi reconnu pour son dédain de la défaite. Comme il s'agit du dernier match du Fury devant ses partisans cette année, Dos Santos aimerait les quitter avec un «bang».

«On fait nos adieux à nos partisans pour 2014. Nous voulons leur donner le goût de revenir nous encourager en 2015. Pour nous, il n'est pas question de commencer à donner des matches à ceux qui n'ont pas joué beaucoup cette année. Nous voulons gagner ce match avec le meilleur alignement possible.»

Après son match contre l'Eleven, le Fury ira terminer sa saison à Fort Lauderdale samedi prochain.

Un groupe compétitif

Marc Dos Santos dit ne plus avoir besoin d'évaluer son club en fonction de la prochaine saison. Il a déjà cinq joueurs sous contrat et il voudrait conserver environ 15 joueurs de l'édition 2014 pour l'an deux du Fury.

«Nous avons des offres sur la table pour conserver des vétérans. J'aimerais ajouter sept nouveaux joueurs. Nous ne sommes pas loin des équipes de tête. Nous n'avons pas été déclassés de l'année. Ce groupe est extrêmement compétitif. La mentalité et le caractère de ces joueurs sont remarquables. Nous ferons un grand pas vers l'avant la saison prochaine. Pour le moment, nous voulons gagner notre prochain match.»

Le dernier match de l'année à la Place TD permettra au Fury de montrer leur appréciation envers leurs partisans.

Dix-huit amateurs de soccer quitteront le stade avec un chandail porté par les joueurs pendant le match. La marchandise sera offerte à près de 20% de rabais. Enfin, les joueurs afficheront leur solidarité envers la lutte au cancer du sein en portant des bas ainsi que des lacets roses.

Aussi, les joueurs des deux équipes ainsi que les officiels arboreront des brassards noirs afin de montrer leur respect envers les soldats canadiens décédés lors d'événements tragiques d'Ottawa et Saint-Jean-sur-Richelieu cette semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer