Un projet de vélodrome à Gatineau

Le cyclisme sur piste est une discipline olympique... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Le cyclisme sur piste est une discipline olympique depuis 1896. Mais ce sport a-t-il ce qu'il faut pour plaire aux Gatinois?

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un vélodrome pourrait être érigé en Outaouais. Des promoteurs locaux discutent depuis neuf mois avec la Ville de Gatineau, a appris LeDroit. Il s'agit des mêmes 15 mordus de cyclisme qui voulait construire initialement cette piste intérieure en bois franc du côté ontarien de la rivière.

Mais les pourparlers avec la Ville d'Ottawa ont abouti dans un cul-de-sac à la fin de l'année dernière.

«Il n'y a plus grand-chose qui se passe ce côté-là. Nous avons donc mis sur pause les discussions avec Ottawa», a soutenu le porte-parole du groupe Ottawa Velodrome Project (OVP), Doug Corner.

«Remarque que les choses pourraient toujours changer. Mais pour l'instant, nos efforts sont dirigés vers le côté québécois. Nous croyons que nous avons une meilleure chance de réussite de ce côté-là.»

Trois options se trouvent sur la table. Une d'elles verrait l'ovale long de 150 à 166 mètres être construit à Chelsea sur un terrain vacant.

Le propriétaire d'un lot s'est montré intéressé par l'idée. «Il tente de voir s'il peut obtenir par contre les autorisations nécessaires pour l'aménagement d'une telle infrastructure», a souligné Corner.

Les autres alternatives verraient le vélodrome sur le territoire gatinois.

«Nous parlons avec la Ville de Gatineau depuis janvier et ça impliquerait l'utilisation d'un édifice municipal déjà existant dans laquelle nous pourrions aménager la piste. Il y a plusieurs endroits possibles», s'est limité à dire Corner.

Un entrepôt du secteur privé a aussi été ciblé.

Ce groupe de promoteurs comprend des dirigeants du Ottawa Bicycle Club (OBC), de Bike Race Ottawa de même que de nombreux organisateurs de courses de cyclisme. On y retrouve aussi un intervenant qui avait déjà tenté d'implanter un vélodrome à Aylmer à la fin des années 1990.

Le Canada compte huit vélodromes, dont trois couverts. Une nouvelle piste a été construite à Milton, non loin de Toronto, en vue des Jeux panaméricains.

La facture? Plus de 50 millions de dollars.

Le projet du OVP est de moindre envergure. Ça pourrait être quelques millions si un édifice doit être construit.

Ce n'est toutefois pas le scénario souhaité dans la région.

«À London, [les promoteurs] ont pu aménager une piste à l'intérieur d'un vieil aréna pour 300000$. Ça serait le scénario idéal de ne pas avoir à acheter un édifice, mais plutôt de le louer», a reconnu Doug Corner.

Chaînon manquant

Ce dernier qualifie le futur vélodrome de «chaînon manquant» au casse-tête du cyclisme local. On compte déjà plusieurs clubs de vélo sur route, de vélo de montagne, de vélocross et de BMX. C'est sans compter la présence des nombreuses pistes cyclables et de l'organisation de courses régionales, provinciales, nationales et même internationales.

L'exemple du Grand Prix cycliste de Gatineau vient en tête de liste.

«Nous avons en tête une piste intermédiaire, pas trop grosse, pas trop petite. Nous n'avons nullement besoin ici d'une piste aux dimensions internationales», a fait valoir Corner.

L'OPV a déjà organisé deux cyclosportives afin de recueillir des fonds pour lancer le projet. La deuxième édition présentée en juillet dernier a permis d'ajouter 10000$ aux coffres de l'organisme. «Des gens aimeraient que cette piste devienne réalité du jour au lendemain. Mais nous savons que ce sera un travail de longue haleine. Ce genre de projet nécessite beaucoup de temps avant d'aboutir.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer