Le Fury se doit de vite rebondir

Le Fury a encore des chances mathématiques d'accéder... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le Fury a encore des chances mathématiques d'accéder aux séries.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La défaite crève-coeur contre le meilleur club de soccer de la NASL dimanche a donné un coup dur aux espoirs de séries éliminatoires du Fury d'Ottawa.

Toutefois, les chances mathématiques existent toujours. Avec six matches à jouer et un écart de 11 points à combler, le Fury (6-4-11) doit rebondir rapidement pour ne pas saboter sa dernière vie. La visite des Silverbacks d'Atlanta (6-3-12) pourrait arriver à point. La troupe de Marc Dos Santos a vaincu les Silverbacks 3-0 il y a 10 jours. Le Fury n'a subi que deux défaites à ses huit derniers matches et même s'il s'est incliné dans la dernière minute de jeu contre le United FC du Minnesota (14-5-2), le club d'expansion s'est rendu compte qu'il pouvait rivaliser avec la puissance du circuit. Le Fury a même dominé de bons segments du dernier match.

«Je pense que nous avons gagné le respect des autres équipes de notre ligue. Nos chances de faire partie des séries ont été réduites, mais nous croyons en nos moyens. Ça va être difficile de combler l'écart qui nous sépare d'une place dans les séries, mais nous avons un match en main. Une victoire nous ramènerait à huit points derrière. Dans le fond, si nous remontons le classement et qu'il nous manque trois points à la fin de l'année, ça nous donnera des balises pour la prochaine saison», explique Dos Santos.

L'entraîneur compte envoyer des jambes fraîches dans la mêlée pour ce deuxième match en quatre jours. «Nous avons besoin d'énergie. Il y aura trois ou quatre changements. Il faudra aussi penser en fonction notre prochain match samedi. Nous passerons la journée dans des avions jeudi. Il faut gérer l'énergie de nos joueurs.»

Quant aux Silverbacks, qui suivent le Fury au classement, Dos Santos mettra ses joueurs en garde. «Ils sont imprévisibles et ils n'ont rien à perdre. Les résultats du passé contre Atlanta ne nous aideront pas à gagner demain (aujourd'hui).»

Ryan encense les partisans

La défaite de dimanche a fait mal au capitaine Richie Ryan, qui ne demandait pas mieux que de reprendre l'action immédiatement. À ses yeux, ses équipiers en doivent une aux partisans.

«Nos partisans sont incroyables. Ils sont 4500 à 5000 à nous appuyer chaque match et nous l'apprécions. Nous n'avons pas encore gagné à la Place TD et nous voulons leur produire un spectacle!»

Ryan ne voulait pas se laisser décourager par la défaite contre le Minnesota. «Il faut garder confiance. Nous avons été de féroces adversaires contre un club d'élite. Maintenant, il faudrait être naïf de penser que ce sera plus facile contre Atlanta. Nous n'avons pas dominé tant que ça dans notre victoire de 3-0. Nous avons été plus opportunistes, comme le Minnesota contre nous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer