Le sprint inoubliable de Lainesse

«J'avais les jambes engourdies. Je voyais noir, mais... (Courtoisie)

Agrandir

«J'avais les jambes engourdies. Je voyais noir, mais les quatre personnes qui me tenaient le plus à coeur étaient là. J'ai décidé de donner un dernier coup», raconte la triathlète Anne-Sophy Lainesse.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elle nageait, pédalait et courait depuis plus de 12 heures. Installée en deuxième position dans sa catégorie d'âge au Ironman de Mont-Tremblant dimanche dernier, la Gatinoise Anne-Sophy Lainesse était au bout de ses forces lorsqu'un scénario inattendu lui a donné un regain d'énergie.

À un kilomètre du fil d'arrivée, la triathlète a aperçu ses parents accompagnés de ses deux soeurs aînées. «Elles ne devaient pas être là. On s'était parlé la veille. Elles pleuraient au téléphone parce qu'elles ne pouvaient pas se déplacer pour venir m'encourager. Elles m'avaient dit qu'elles seraient avec moi en pensées. Mais après avoir été en communications avec mes parents pendant toute la journée, elles ont trouvé le moyen de venir m'appuyer! Quand je les ai vus en larmes, je n'avais pas d'autres choix que de foncer!»

La présence inespérée de ses soeurs lui a donné l'adrénaline nécessaire pour ouvrir la machine.

«Il me restait un kilomètre. J'avais une minute de retard sur la meneuse. Ma famille me disait qu'elle n'était pas loin et que je pouvais aller la chercher. J'avais les jambes engourdies. Je voyais noir, mais les quatre personnes qui me tenaient le plus à coeur étaient là. J'ai décidé de donner un dernier coup.»

À 500 mètres du fil d'arrivée, Anne-Sophy Lainesse a rattrapé Britanny McEachern. Les deux coureuses se sont échangé l'avance à tour de rôle avant que la Gatinoise ne s'échappe dans le dernier sprint de 200 mètres.

«Il y avait cette vilaine côte pour entrer dans le village de Tremblant. J'ai clenché. Je l'ai perdue et j'ai gagné par 26 secondes!»

En considérant que les deux athlètes étaient à égalité à 200 mètres de l'arrivée, 26 secondes d'écart peuvent paraître énormes, mais au bout d'un trajet de 3,8 kilomètres de nage, 180 kilomètres de vélo et 42,2 kilomètres de course à pied, 26 secondes, ce n'est rien.

Anne-Sophy Lainesse a croisé le fil de son premier Ironman en carrière en 12 heures, neuf minutes et 28 secondes, remportant ainsi le Championnat nord-américain de Tremblant dans la catégorie des 18-24 ans. Ce sacre est accompagné d'un laissez-passer pour les Championnats du monde de triathlon Ironman qui seront disputés à Hawaï au mois d'octobre.

«Je vais me souvenir de cette journée toute ma vie! J'avais déjà cinq demi-Ironman à mon actif, mais c'était mon premier Ironman complet et je n'avais jamais couru de marathon avant! J'avais été blessé à répétition pendant l'été. Mon objectif était de pouvoir compléter cette compétition, mais à ma grande surprise, plus j'avançais, plus je me sentais bien.»

Anne-Sophy est sortie de l'eau en 8e position dans sa catégorie d'âge. «Un triathlon peut se perdre à la natation, mais ce n'est pas là que ça se gagne. Une chance, car c'est mon point faible.»

Celle qui vient de finir son doctorat en médecine à l'Université de Montréal a complété les 3,8 kilomètres de natation en une heure, 20 minutes et quatre secondes. Après avoir roulé 180 kilomètres en sixheures, 42 minutes et 12 secondes, elle s'était hissée jusqu'à la quatrième place. C'est le marathon qui a suivi qui lui a permis de filer vers la victoire. Elle a mis troisheures, 55 minutes et 25 secondes pour franchir les 42,2 kilomètres du parcours.

«Ça fait 12 ans que je cours. Le triathlon se termine avec la course à pied, ce qui me permet d'utiliser ma force pour dépasser les concurrentes.»

Une année d'entraînement a été nécessaire pour obtenir ce titre qu'elle chérissait.

«Mon rêve de 2014, c'était de terminer mon doctorat et de gagner un Ironman. J'ai fait les deux. Je suis comblée», a dit celle qui fait maintenant sa résidence à l'Hôpital de Gatineau.

«Je veux devenir urgentologue. Nous en avons bien besoin à Gatineau!»

Quand Anne-Sophy Lainesse veut quelque chose...

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer