Nage synchro: deux Gatinoises iront aux Mondiaux

Stéphanie Leclair et Karine Thomas... (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

Agrandir

Stéphanie Leclair et Karine Thomas

PATRICK WOODBURY, LeDroit

Partager

Ce n'était qu'une formalité pour Stéphanie Leclair et Karine Thomas. Les deux nageuses synchronisées de Gatineau formeront le duo canadien aux prochains championnats du monde en juillet à Barcelone.

La nouvelle a été confirmée jeudi par Synchro Canada lors d'un point de presse à Québec. Un événement média auquel les deux athlètes de l'Outaouais ne participaient pas.

Les deux amies possédaient une bonne excuse. Elles se trouvaient plutôt dans une piscine à Montréal afin de préparer leurs deux routines qui pourraient les mener jusque sur le podium dans trois mois en Espagne. Déjà à sept heures le matin, elles avaient les orteils dans l'eau.

«L'entraînement va se terminer vers 14h, a noté Leclair au bout du fil.

«Oui, ça fait de longues journées. Mais ça prend beaucoup de temps pour nettoyer nos routines, bien les préparer.»

Leclair ne s'en plaint pas. Elle voulait obtenir cette occasion de représenter le Canada aux Mondiaux aquatiques en duo avec Thomas.

L'équipe nationale s'était tournée vers la paire à l'automne afin de prendre la relève de Marie-Pier Boudreau Gagnon et Élise Marcotte, qui venaient de remiser leur maillot et pince-nez.

Un choix qui s'était avéré payant. Leclair et Thomas avaient pris le troisième rang au Trophée mondial, leur première compétition dans leur nouveau rôle.

Les dirigeants de Synchro Canada avaient quand même tenu des sélections à l'interne le mois dernier. Ils avaient mis à l'essai trois paires.

Mais jamais le duo gatinois n'avait été menacé d'être tassé, dit-on en coulisse.

«C'est un poids de moins maintenant sur nos épaules, a tout de même avoué Stéphanie Leclair. Maintenant, il faut livrer la marchandise. Le vrai travail commence.»

Thomas et elle prendront la direction de l'Europe la semaine prochaine afin de participer à l'Omnium britannique. Une autre compétition préparatoire les attend à la fin mai au Brésil. C'est sans compter les championnats canadiens prévus du 24 au 28 avril à Québec.

Toutes ces sorties font leur affaire.

«Nous sommes une nouvelle paire et les entraîneuses veulent voir comment nous allons réagir sous pression. Ça nous permet aussi de montrer notre binette aux juges, qu'ils puissent mettre un visage à nos noms», a fait remarquer Karine Thomas.

Nager un brin stressé n'a rien de nouveau toutefois pour ces deux vétérantes de la formation nationale. Elles ont participé à des championnats du monde, des étapes de la Coupe du monde et les Jeux panaméricains dans le passé lors des épreuves par équipe.

Et surtout, elles étaient de l'aventure l'été dernier aux Jeux olympiques lorsque le Canada avait terminé quatrième, à quelques points d'une médaille de bronze.

«J'ai bien hâte de montrer aux gens ce dont nous sommes capables», a soutenu Karine Thomas.

La seule autre survivante de l'équipe canadienne aux JO, Chloé Isaac, a été choisie pour nager le solo aux championnats du monde.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer