Un quart-arrière de Maniwaki poursuivra sa carrière à l'Université de Sherbrooke

Beaumont reçoit un cadeau vert et or

Nicolas Beaumont a reçu son cadeau de Noël... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Nicolas Beaumont a reçu son cadeau de Noël il y a un mois et demi, quand il a été invité à poursuivre sa carrière au football avec le  Vert et Or de l'Université de Sherbrooke.

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Son cadeau, Nicolas Beaumont ne l'a pas reçu sous un sapin hier à Noël, mais plutôt il y a un mois et demi.

C'était sous la forme d'un appel téléphonique. À l'autre bout du fil, un entraîneur de l'Université de Sherbrooke proposait de poursuivre sa carrière de footballeur en Estrie. Chez le Vert et Or, qui a atteint la finale de la coupe Dunsmore à deux reprises lors des trois dernières années.

Pas question de refuser

Le genre d'offre que le quart-arrière originaire de Maniwaki, qui dirigeait l'attaque des Griffons du Cégep de l'Outaouais depuis trois saisons, ne pouvait pas refuser. « Tout le monde veut jouer au niveau le plus élevé. Au Québec, ça passe par les rangs universitaires », a rappelé Beaumont du haut de ses 6' 4" et 218 livres.

L'entrevue se déroulait la semaine dernière au campus Gabrielle-Roy.

L'étudiant en sciences de la nature venait de terminer ses études collégiales. Quelques jours auparavant, il avait déjà déniché un appartement à Sherbrooke.

« Notre première réunion d'équipe est prévue le 6 janvier. Puis je commencerai l'école le 4 février », a-t-il souligné avec un large sourire.

Quart-arrière format géant doté d'un bras puissant, Beaumont a récolté 1367 verges en huit parties l'automne dernier, complétant 99 de ses 192 passes, dont neuf pour des touchés. En revanche, il a été intercepté à huit reprises.

Comme ailier rapproché ?

Le jeune homme âgé de 19 ans pourrait toutefois ne jamais lancer le ballon chez le Vert et Or, qui mise déjà sur un quart étoile en Jérémi Roch. Il lui reste trois autres années d'admissibilité.

Beaumont se verrait plutôt confier le mandat d'attraper le ballon.

« On m'a offert de me transformer en ailier rapproché. C'est quelque chose qui m'intéresse. Je suis prêt à relever le défi. »

Ça lui permettrait de voir de l'action dès sa saison recrue.

« J'aime le football. Ce que je veux, c'est jouer, peu importe où sur le terrain. »

Mais il y a un hic.

Cet ancien des Mustangs de la Cité étudiante de la Haute-Gatineau devra recommencer à zéro. « Je dois apprendre à bloquer, à courir des tracés, à attraper le ballon, a-t-il énuméré.

« Ce sont des choses que je n'ai jamais faites. Au moins, j'ai tout l'hiver et l'été pour pratiquer. »

Le jeune homme de 19 ans, qui aspire travailler dans le monde de la finance, ne sera pas le seul Griffon à mettre le cap vers Sherbrooke.

L'ailier défensif Gabriel Cardinal, nommé au sein de l'équipe d'étoiles de la section Sud-Ouest en troisième division, a aussi été recruté par le Vert et Or. Auteur de cinq sacs du quart, l'étudiant-athlète de 5' 9" et 215 livres sera converti en secondeur.

Son entraîneur à cette position sera un ancien joueur des Gee Gees d'Ottawa, Philippe Bergeron, qui avait gagné la coupe Vanier en 2000.

Un troisième joueur du Cégep de l'Outaouais pourrait aussi porter les couleurs vert et or.

Le porteur de ballon étoile Isaac Lauzon a reçu une offre, mais il s'avère également sollicité par les Ravens de Carleton qui reprendront vie en 2013 après une absence de 14 saisons.

Cette équipe a assisté à trois parties des Griffons où Lauzon s'est distingué cet automne. Elle a un urgent besoin d'un demi-défensif.

Et les Gee Gees dans tout ça ?

Aucun entraîneur n'a approché Beaumont et Lauzon, même si la formation ne possède aucune relève à la position de quart-arrière.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer