Le Canada l'aime, les Hoosiers tout autant

La gardienne de but de l'équipe nationale junior... (Courtoisie)

Agrandir

La gardienne de but de l'équipe nationale junior de water-polo féminin, Jessica Gaudreault, poursuivra ses études universitaires à l'Université de l'Indiana où elle pourra également pratiquer son sport préféré.

Courtoisie

Partager

Sur le même thème

(MONTRÉAL) Jessica Gaudreault avait mis le cap vers Montréal dans l'espoir d'affronter des tirs plus rapides et plus précis.

Un mois et demi plus tard, la gardienne de but de l'équipe nationale junior de water-polo féminin n'est pas déçue d'avoir délaissé le nid familial d'Ottawa. Son voeu a été exaucé.

Hier matin, ses coéquipières et elles ont pratiqué les tirs de pénalité.

La joueuse franco-ontarienne âgée de 18 ans a vu des ballons filer d'un peu partout. Tantôt à sa gauche, tantôt à sa droite. Tantôt très haut, tantôt très bas.

«C'est ma partie favorite de l'entraînement», a avoué en riant Gaudreault, qui a fait ses classes chez les Titans d'Ottawa puis récemment au sein du Capital Wave. Elle a affronté une trentaine de tirs.

Une belle façon de conclure la séance du mardi dans la piscine du Parc Olympique à Montréal.

«J'ai déménagé ici afin de m'entraîner avec les filles de l'équipe senior. Puis, il y a un entraîneur ici qui s'occupe uniquement des gardiennes», a relaté la jeune femme dont les parents travaillent à la Gendarmerie royale du Canada.

«J'ai déjà remarqué une amélioration. Mon temps de réaction est plus rapide. Mes jambes sont plus fortes aussi.»

Plus de détails dans LeDroit du 7 novembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer