Championnat provincial de volley-ball collégial dès vendredi au Cégep de l'Outaouais

Les Griffons veulent un premier titre

Jean-Philippe Desjardins et ses coéquipiers des Griffons s'entraînent... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Jean-Philippe Desjardins et ses coéquipiers des Griffons s'entraînent en vue du championnat provincial de volley-ball collégial, qui sera disputé en fin de semaine à Gatineau.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partager

Sur le même thème

Ses gros bobos maintenant guéris, l'équipe masculine de volley-ball du Cégep de l'Outaouais croit dur comme fer qu'elle pourra gagner un premier titre québécois en première division.

Ce sont des Griffons gonflés à bloc qui se préparaient, hier soir, en vue des championnats provinciaux qui se dérouleront justement dans leur nid au pavillon Gabrielle-Roy dès vendredi. Le meilleur résultat dans l'histoire de la formation à ce rendez-vous annuel remonte en 1997. Il y a 15 ans, elle avait obtenu une deuxième place.

Depuis, il y a eu quelques médailles de bronze ici et là.

« Nous avons l'équipe pour gagner. Il suffit de connaître trois bons matches de suite », notait l'entraîneur-chef Paul Tamburrini.

La fiche des Griffons en saison régulière se veut trompeuse. Un dossier de 10 gains et huit revers qui leur a valu le troisième rang de la Ligue de volley-ball collégial du Québec derrière Limoilou et Montmorency.

« J'étais un peu déçu. Nous n'étions pas constants durant les fins de semaine de parties. Un jour, nous pouvions très bien jouer, puis le lendemain, nous connaissions une très mauvaise performance », a déploré le coach.

Mais il y a un bémol à apporter. L'infirmerie des Griffons débordait autant que les urgences de l'hôpital de Gatineau.

« Chaque match, nous avions toujours un ou deux gars qui étaient blessés. Nous n'avons pas été chanceux », faisait remarquer le libéro Vincent Thibault-Bernier.

Les Griffons ont joué en moyenne avec sept joueurs par match durant la saison régulière. Leur meilleur pointeur, Hugo Lachance Bertel, a raté deux mois en raison d'une foulure à une cheville. Le centre Nicolas Bonhomme s'est disloqué un pouce.

Puis Alexandre Thibault-Bernier se remet tout juste d'une blessure lui aussi à une cheville.

En santé

La bonne nouvelle ?

« Tout le monde devrait être en forme en vue de la fin de la semaine. Ce sera la première fois depuis le début de la saison que tous nos (onze) joueurs devraient être là pour nous », se réjouissait Tamburrini.

C'est ce qui explique l'enthousiasme qui règne chez lesGriffons. Ça, et le fait que le championnat aura lieu à Gatineau.

Plus de détails dans l'édition du 21 février ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer