Une Coupe du monde avant de remiser les patins

Âgé de 19 ans, Philippe Bergeron pourrait délaisser... (Photo philippebergeron.ca)

Agrandir

Âgé de 19 ans, Philippe Bergeron pourrait délaisser le patinage de vitesse pour tenter de devenir un pilote dans les Forces canadiennes.

Photo philippebergeron.ca

Martin Comtois
Le Droit

Ses premiers coups de patin sur la scène internationale seront peut-être aussi ses derniers en carrière.

Si c'est le cas, Philippe Bergeron remisera ses lames sans aucun regret. L'athlète francophone d'Ottawa a terminé cinquième au 1500 m de la Coupe du monde junior de patinage de vitesse sur longue piste disputée le week-end dernier à Calgary.

«C'était une première expérience en Coupe du monde pour moi. Une belle expérience. Il y avait plusieurs patineurs très forts», relatait-il, trois jours après son passage dans l'Ouest canadien.

Âgé de 19 ans, Bergeron a postulé récemment auprès des Forces armées canadiennes afin de devenir pilote. L'étudiant en génie mécanique à l'Université Laval attend une réponse d'ici la fin du mois d'avril.

«C'est très possible que je dois prendre ma retraite, a-t-il avoué.

«Si c'est fini, ça finit bien.»

Bergeron s'était fixé quelques buts avant le début de la saison. Il voulait s'entraîner au centre national situé à l'anneau de glace Gaétan-Boucher, à Québec. Ce qu'il a fait durant l'hiver.

Puis il voulait abaisser ses chronos. Encore là, il a réussi.

«Participer à une Coupe du monde, ce fut un bonus.»

Né à Medecine Hat, en Alberta, Philippe Bergeron a vécu dans l'Ouest canadien pendant dix ans avant de déménager à Adélaïde en Australie en 2002.

Plus de détails dans LeDroit du 16 février 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer