Plein de buts, pas de victoire

Depuis le début de sa carrière professionnelle, Steevan... (Courtoisie)

Agrandir

Depuis le début de sa carrière professionnelle, Steevan Dos Santos n'avait jamais marqué des buts dans cinq matches consécutifs comme il vient de le faire.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Steevan Dos Santos a beau chercher, il n'arrive pas à trouver ce qui le surprend le plus.

Depuis le début de sa carrière professionnelle, l'attaquant de 27 ans n'avait jamais marqué des buts dans cinq matches consécutifs comme il vient de le faire. Ce qui est étonnant, c'est que sa séquence active n'a pas permis au Fury d'Ottawa d'amasser une seule victoire...

« C'est assez incroyable. Si quelqu'un m'avait dit que nous ne gagnerions pas un seul match si je comptais cinq fois en cinq matches, je ne l'aurais jamais cru. C'est vraiment étrange. Ce n'est pas bon. Sur le plan personnel, cette séquence me donne confiance et j'en suis ravi. Malheureusement, nous sommes dans une situation de vie ou de mort ici et nous n'avons jamais pu prendre les trois points d'une victoire », a dit l'athlète du Cap-Vert.

Le Fury a bien amassé quatre points dans quatre verdicts nuls pendant la séquence prolifique de Dos Santos, mais avec six matches à disputer au calendrier de la USL, il se retrouve à cinq points d'une place dans les séries éliminatoires. Il a toutefois un match en main sur la majorité des équipes qu'il pourchasse.

La troupe de Julian De Guzman n'aura pas le choix de gagner au moins la moitié de ses six derniers duels, mais son calendrier ne sera pas de tout repos. Le Fury (7-9-10) se rendra à Charlotte samedi pour y affronter l'Independence (13-5-8), l'équipe de deuxième position dans la conférence de l'Est. Dans quatre de ses cinq autres duels, le Fury se mesurera aussi à des clubs mieux classés que lui.

« Il faut continuer à se battre. Il faut gagner plus de matches que les autres équipes. Charlotte a une très bonne équipe, mais la dernière fois que j'ai joué là-bas dans un match d'importance, c'était l'an dernier. J'étais avec Rochester et nous nous battions pour le top-4 de notre conférence. J'avais compté sur un pénalty. Nous avions gagné 1-0 », a lancé Dos Santos, qui a inscrit deux de ses cinq derniers buts sur des pénaltys.

Auteur de huit buts en 2017, il a établi un record d'équipe qu'il partage avec Tom Heinemann. Son prochain but lui permettrait de devenir le meilleur compteur (en une saison) de la jeune histoire du Fury. « Le record, ça serait bien. Ce qui est plus important, c'est la victoire. Si quelqu'un d'autre compte à ma place à Charlotte, je serai content pourvu que ça nous donne trois points », a dit celui qui a compté huit buts par saison à ses deux premières campagnes dans la USL avec les Rhinos de Rochester.

Son dernier but à Rochester samedi dernier lui a d'ailleurs ravivé de bons souvenirs. « Ç'a été ma première équipe dans la USL et j'ai gagné un championnat là-bas. C'est donc spécial de marquer contre les Rhinos. Ils m'aiment encore là-bas et c'est réciproque. J'avais compté deux buts dans les séries de 2015 (championnat) et trois dans les séries de 2016. J'aimerais bien en ajouter dans les séries de cette année. Je suis confiant. Les ballons entrent enfin dans le filet. J'ai manqué de chance en début de saison, mais le vent a tourné », a ajouté Dos Santos qui tentera d'offrir une première victoire à Julian De Guzman depuis qu'il a remplacé Paul Dalglish il y a six matches.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer