Une victoire à saveur ougandaise

La recrue Azake Luboyera célèbre son premier but... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

La recrue Azake Luboyera célèbre son premier but en carrière dans les rangs pros. Il a aidé le Fury à gagner 2-0, samedi soir, à la Place TD.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Azake Luboyera a levé les bras au ciel et s'est mis à courir vers les lignes de côté. Ses coéquipiers se sont rués vers lui. Même l'entraîneur-chef Paul Dalglish s'est joint aux célébrations.

La recrue ougandaise a marqué son premier but en carrière chez les pros dans un gain de 2-0 du Fury d'Ottawa contre le Toronto FC II, samedi soir, à la Place TD. Tout ça à son premier départ. Tout ça à l'âge de 19 ans.

Tout ça surtout après avoir attendu quatre mois dans le giron de la concession de la United Soccer League (USL). «Ce but signifie tellement de choses pour moi, ma famille dans mon pays natal et cette équipe. C'est le pont vers ma destinée, a soutenu Luboyera, sourire en coin. «La patience était la clé. Je savais que ce jour se pointerait tôt ou tard.»

Ce dernier s'entraînait depuis le mois d'avril chez le Fury. Le club l'avait utilisé un peu dans un match amical contre l'Impact de Montréal plus tôt en juillet. Puis il a officialisé son embauche, il y a 11 jours.

Dalglish était convaincu d'avoir fait un bon coup. Luboyera avait récolté plus de 80 buts en 100 matches pendant trois saisons durant son adolescence dans le programme «Aspire Football Dreams» au Qatar.

«C'est le premier de plusieurs buts à venir de sa part», a prédit le sélectionneur au sujet de l'attaquant de 5'9'' et 141 livres, qui s'est pointé au Canada en 2016. Il a évolué au sein de la défunte académie du Fury la saison dernière.

«Quelle belle histoire (...) Je l'ai vu marquer tellement souvent à l'entraînement (...) Il n'a pas cessé de s'améliorer. Son travail nous a forcés à le mettre sous contrat. Ce but, c'est l'aboutissement de son acharnement.»

Surtout, ce but inscrit sur un coup de pied de coin redirigé à la 24e minute a donné le ton dans ce premier match du Fury après une pause de deux semaines. L'équipe locale a dominé du début jusqu'à la fin devant 6763 spectateurs, une des meilleures foules de la saison.

Ottawa (6-6-6) a notamment obtenu 14 tirs et 10 coups de pied de coin en première demie. Et les visiteurs?

Un maigre tir et un maigre coup de pied de coin dans les 45 premières minutes de jeu.

Au total, le Fury a tenté 27 tirs.

«Probablement la meilleure performance offensive de notre équipe depuis que je suis en poste, a soutenu Dalglish, visiblement fier de la sortie des siens.

«Nos joueurs se déplaçaient très bien et ils se sont montrés très créatifs. Il faut souligner le travail des préposés aux terrains, qui ont arrosé le gazon synthétique avant la partie. Cela a rendu la surface de jeu extrêmement rapide. Nos joueurs ont pu exprimer leur talent offensif dans ces conditions.»

Sito Seoane a doublé l'avance du Fury à la 75e minute avec une gauche explosive d'une quarantaine de verges qui a surpris le gardien torontois Mark Pais.

Le vétéran Carl Haworth a failli marquer à son tour, mais son ballon a frappé la barre transversale dans les dernières secondes de jeu.

Le Fury disputera son prochain match le 5 août, recevant la visite du Steel FC de Bethlehem.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer