Le Fury a refusé de mourir

Tucker Hume (à droite) a sauvé les meubles... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Tucker Hume (à droite) a sauvé les meubles en fin de match samedi contre les Rhinos.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tucker Hume a sauvé la mise.

Le grand attaquant de 6'5'' a profité de sa taille avantageuse pour placer sa tête sur un ballon à la 89e minute de jeu pour donner un match nul de 1-1 au Fury d'Ottawa contre les Rhinos de Rochester samedi.

Les hommes de Paul Dalglish étaient en danger d'amorcer un séjour de quatre matches consécutifs à domicile avec un revers quand Hume a limité les dégâts dans les derniers instants d'un match disputé sur une surface extrêmement chaude à la Place TD. Hume était bien positionné dans la boîte du gardien pour faire dévier la longue remise de Carl Haworth à partir des lignes de côté sur le poteau, puis dans le fond du filet.

La séquence a fait bondir les 5525 spectateurs qui n'avaient pas eu beaucoup de moments de réjouissances avant que les locaux ouvrent la machine à la partir de la 80e minute.

Entré dans le match à la 53e minute en remplacement d'Aron Mkungilwa, Hume avait un peu plus d'énergie que ses coéquipiers qui ont dû négocier avec un soleil de plomb et la déshydratation.

« Quand j'ai eu la chance de me planter les pieds dans la boîte, je savais que j'allais devenir une cible en raison de ma taille. J'étais tellement content de pouvoir placer ma tête sur le ballon parce que nous avions besoin d'un résultat pour commencer notre séquence à domicile », a dit le héros du match après avoir inscrit son troisième but de la saison.

Le Fury (5-6-6) a dû jouer du soccer de rattrapage pendant presque tout le match puisque Jochen Graf avait ouvert la marque dès la 16e minute en se frayant un chemin derrière la défensive locale pour aller déjouer le gardien Callum Irving. Dominé 4-2 dans les tirs en première demie, le Fury a joué avec plus d'urgence dans la deuxième demie où il a dirigé 10 tirs vers la cage défendue par Tomas Gomez, le meneur de la USL pour les jeux blancs. Les Rhinos (6-3-7) ont répliqué avec cinq tirs vers Callum Irving dans les 45 dernières minutes.

Malgré leur insistance, les locaux n'arrivaient pas à créer l'égalité jusqu'à ce qu'ils soient sauvés par le but de Hume dans l'avant-dernière minute de jeu.

« On le sentait venir ce but. On continuait de rater nos chances. Ce but contre une très bonne équipe pourrait faire basculer notre saison. C'est un gros point contre Rochester. C'est une équipe qui accorde très peu de buts. On voudrait mieux faire à domicile. On voudrait gagner nos matches, mais c'est surtout important de ne pas les perdre », a lancé l'entraîneur Paul Dalglish.

Ce dernier s'est fixé un objectif de 10 points pour la séquence de quatre matches consécutifs à domicile de son équipe. « Ça fait un point contre un très bon club. Nous avons essayé d'ouvrir le jeu après leur premier but, mais c'était difficile. Il n'y avait pas d'espace sur le terrain », a ajouté l'entraîneur qui devra maintenant signer trois victoires dans les trois prochains matches pour atteindre son objectif.

Le Fury va donc prendre le point au classement contre les Rhinos. Il reste qu'il n'a pas gagné un match depuis le 20 juin (deux défaites et deux nulles). Le club aura congé de match cette semaine et reprendra l'action le 29 juillet en accueillant le FC Toronto-II, un club qu'il a outrageusement dominé à ses deux premiers affrontements. Le Fury n'a toutefois récolté qu'un seul point contre ce club-école de la MLS.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer