Un match en matinée pour le Fury

Paul Dalglish... (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Paul Dalglish

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

« Ce sera bizarre de jouer si tôt, dans la journée. Il faut voir le bon côté des choses. Nous allons créer un événement amusant pour des enfants qui viendront nous voir jouer », déclare le capitaine du Fury d'Ottawa, Lance Rozeboom.

Le club de soccer professionnel de la capitale jouera son prochain match à 11 h, mardi matin.

Il accueillera pour l'occasion le club école du Orlando City FC à la Place TD.

L'idée d'organiser un match si tôt, en semaine, vient des spécialistes en marketing du Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG). Ils voulaient imiter d'autres formations sportives de la région, comme les 67's de la LHOntario, en organisant un match spécialement pour les écoliers. « Il sera très important de donner un bon spectacle devant ces enfants. Nous voulons les gagner. Nous voulons qu'ils deviennent des fans du Fury pour la vie », commente l'entraîneur-chef Paul Dalglish.

Promettre un bon spectacle, c'est moins risqué que promettre une victoire. Les représentants d'Orlando ont subi seulement deux revers à leurs huit dernières parties.

Le Fury tentera simplement de rebondir, après avoir été blanchi samedi dernier, sur la route, contre les Rhinos de Rochester. « Nous sommes très heureux d'obtenir aussi rapidement une chance de renouer avec la victoire », dit Dalglish.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer