• Le Droit > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Mondial 2030: la Corée du Sud propose une candidature conjointe avec le Nord 

Mondial 2030: la Corée du Sud propose une candidature conjointe avec le Nord

Moon Jae-In... (Photo archives Agence France-Presse)

Agrandir

Moon Jae-In

Photo archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hyung-Jin Kim
Associated Press
Séoul

Le nouveau président libéral de la Corée du Sud a offert de coorganiser la Coupe du monde 2030 avec la Corée du Nord rivale et d'autres pays d'Asie du Nord-Est dans le cadre d'efforts visant à promouvoir la paix dans la région.

Moon Jae-in a fait cette proposition lors d'une rencontre avec le président de la FIFA, Gianni Infantino, à la Maison bleue présidentielle à Séoul, a déclaré le bureau de Moon dans un communiqué.

«Si les pays voisins d'Asie du Nord-Est, y compris la Corée du Sud et du Nord, peuvent accueillir la Coupe du monde, je pense que cela contribuerait à la paix entre les deux Corées et dans toute la région de l'Asie du Nord-Est, a déclaré Moon à Infantino, selon le bureau de Moon. J'aimerais que le président Infantino se penche sur cette question.»

Selon les propos rapportés, Infantino aurait dit qu'il respecte l'idée de Moon et qu'il parlera au président chinois Xi Jinping à ce sujet lorsque les deux se rencontreront plus tard cette semaine.

La Chine et le Japon voudraient selon certaines sources accueillir chacun de leur côté les matchs de la Coupe du monde. De plus, la volonté de Moon d'étendre les échanges transfrontaliers avec la Corée du Nord a été remise en question la semaine dernière lorsque la Corée du Nord a rejeté l'offre d'un groupe civique de Séoul de lui fournir des articles de secours.

Avant de prendre ses fonctions le mois dernier, Moon avait déclaré qu'il tenterait de tendre la main à la Corée du Nord et d'améliorer les relations tendues en raison des programmes nucléaires et de missiles du Nord. Depuis la prestation de serment de Moon le 10 mai, la Corée du Nord a toutefois procédé à plusieurs lancements de missiles dans le but de poursuivre son programme de développement d'armes pour faire face à ce qu'il qualifie d'hostilité américaine.

Les deux Corées ont été divisées le long de la frontière la plus surveillée au monde depuis la guerre de Corée de 1950 à 1953, qui s'est conclue par un armistice et non un traité de paix. Environ 28 500 soldats des troupes américaines sont stationnés en Corée du Sud comme force de dissuasion contre toute agression potentielle de la Corée du Nord.

Les organisateurs des Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, espèrent que la Corée du Nord participera aux Jeux d'hiver.

La Corée du Sud et le Japon ont coorganisé la Coupe du monde 2002.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer