Les détails feront la différence en finale de la MLS

Le Toronto FC accueillera les Sounders de Seattle... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Le Toronto FC accueillera les Sounders de Seattle au BMO Field, samedi soir, pour la finale de la MLS.

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
Toronto

Une série de petites confrontations vont probablement déterminer le champion de la Coupe MLS, samedi, entre le Toronto FC et les Sounders de Seattle.

Le travail dérangeant des capitaines Michael Bradley, pour le TFC, et Osvaldo Alonso, ainsi que Cristian Roldan, du côté des Sounders, devant les défensives sera clé. Tout comme les batailles par les arrières latéraux Justin Morrow et Steven Beitashour pour les Reds et Joevin Jones et Tyrone Mears pour les Sounders.

Est-ce que le robuste duo d'arrières centraux des Sounders composé de Chad Marshall et Ramon Torres pourra neutraliser les attaquants Jozy Altidore et Sebastian Giovinco ? Est-ce que le fabricant de jeu Nicolas Lodeiro et le rapide Jordan Morris pourront percer la défensive torontoise comme l'Impact de Montréal l'a fait cinq fois lors de la finale de l'Est ?

Qui va dominer les phases arrêtées ? Le TFC l'a fait contre l'Impact. Mais les Sounders ont été une des meilleures équipes dans cette situation pendant la saison.

Est-ce que la formation 4-2-3-1 des Sounders va pouvoir exploiter les ouvertures concédées par le 3-5-2 du Toronto FC ?

L'avantage du terrain pourrait être un facteur, même si les Sounders ont prouvé qu'ils pouvaient gagner en terre hostile.

Les Sounders ont compilé un dossier de 4-9-4 à l'étranger cette saison, mais ils ont un dossier de 1-1-0 à l'étranger depuis le début des éliminatoires. Le TFC est 3-0-0 devant ses partisans depuis le début du tournoi de fin de saison.

Cependant, quelle équipe sera la plus confortable dans le froid lors du début du match à 20 h au BMO Field ? Les joueurs des Sounders semblaient venir d'arriver sur Pluton quand ils se sont entraînés pour une première fois à Toronto, jeudi. Les joueurs du TFC semblaient moins dérangés par le froid, mais ils étaient quand même habillés chaudement à l'entraînement.

Il est difficile de trouver un favori entre les deux équipes, qui connaissent de bonnes séquences après s'être frayé des chemins différents jusqu'en éliminatoires.

Les Sounders ont dû puiser dans leurs ressources après un mauvais début de saison. Le Toronto FC a passé les deux dernières saisons à polir leur formation et à transformer la culture de l'équipe. Ils ont comblé des besoins en embauchant Beitashour, le gardien Clint Irwin, le défenseur Drew Moor et le milieu de terrain Will Johnson pendant la saison morte, puis en ajoutant les dangereux Armando Cooper et Tosaint Ricketts en cours de route.

Seulement cinq points ont séparé les deux équipes en saison régulière. Le TFC (14-9-11) a terminé en troisième position dans l'Est et les Sounders (14-14-6) au quatrième rang dans l'Ouest.

Mais la saison des Sounders a été jouée en deux temps. Ils occupaient le neuvième rang dans l'Ouest avec un dossier de 6-12-2 le 26 juillet quand Schmid, le seul entraîneur dans l'histoire de l'équipe, a démissionné.

L'ajout de Lodeiro tard en juillet a aidé l'équipe à renverser la vapeur. Tout comme le retour au jeu de Torres en août, près d'un an après avoir subi une blessure à un genou.

Les Sounders sont toutefois toujours privés de l'attaquant étoile Clint Dempsey, qui est sur la touche depuis la fin du mois d'août en raison d'arythmie cardiaque.

Les deux équipes ont fait match nul 1-1 lors de leur seule rencontre cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer