Piatti sera surveillé étroitement par le Toronto FC

Auteur de trois buts et une passe décisive... (Paul Chiasson, La Presse canadienne)

Agrandir

Auteur de trois buts et une passe décisive en trois matchs éliminatoires jusqu'ici, Ignacio Piatti pourra-t-il réussir un autre tour de magie contre le Toronto FC?

Paul Chiasson, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

L'Argentin Ignacio Piatti n'est plus le héros obscur qu'il était au début de la saison pour l'Impact de Montréal, même s'il a été ignoré dans la course au titre de joueur par excellence de la Major League Soccer et par sa sélection nationale ces derniers jours.

Le milieu de terrain, qui a inscrit trois buts et récolté une mention d'assistance en trois matchs éliminatoires jusqu'ici cette saison, a été encensé par l'entraîneur-chef du Toronto FC, Greg Vanney, lors d'une conférence téléphonique organisée par le circuit Garber, mercredi.

«Je crois que Piatti a fait écarquiller des yeux de bien des personnes cette année, particulièrement parmi ses pairs et les équipes adverses, et je peux vous assurer que nous ne le sous-estimerons pas, a dit Vanney. Nous sommes conscients de son talent et de sa touche autour des filets adverses, donc il faudra garder un oeil sur lui.

«Selon moi, l'une de ses plus grandes qualités - qui passe souvent inaperçue auprès des observateurs - c'est ce qu'il fait avant de recevoir le ballon, a ajouté le pilote du TFC. Il joue de façon très intelligente; il choisit ses moments pour prêter main forte à ses coéquipiers en défensive et sait flairer avant tout le monde sur le terrain le moment où il peut se lancer en attaque afin de faciliter le jeu de transition. C'est là qu'il devient très dangereux.

«Si nous voulons connaître du succès (mardi prochain), nous devrons être structurés dans nos mouvements, conscients des joueurs qui nous entourent et responsables dans notre jeu de transition», a-t-il ajouté.

De son côté, Mauro Biello estime que Piatti aura une motivation supplémentaire contre les Torontois au Stade olympique, surtout après avoir été ignoré par la sélection argentine pour son match de qualification de la Coupe du monde contre la Colombie, mardi soir - le match s'est terminé 3-0 en faveur des Argentins.

«Il rêve de représenter son pays, a-t-il admis. Nous avons discuté à maintes reprises de l'importance qu'il fasse partie de sa sélection nationale, bien que nous soyons conscients qu'il y a de nombreux joueurs argentins talentueux à travers le monde. Il a joué de façon phénoménale cette saison, en déstabilisant constamment l'adversaire avec ses dribbles et ses passes. S'il continue de jouer de la façon dont il le fait depuis le début des séries éliminatoires, il ne fait aucun doute qu'il sera un jour retenu par sa sélection.»

«Nacho» pourra-t-il réussir un autre tour de magie contre le TFC? Selon Biello, «Piatti peut changer l'allure d'un match à tout moment, comme Giovinco par exemple, donc nous espérons qu'il continuera sur sa lancée actuelle».

Il faudra se méfier de la «Fourmi atomique»

Sebastian Giovinco a récolté six points (4-2) en trois... (Archives, La Presse canadienne) - image 3.0

Agrandir

Sebastian Giovinco a récolté six points (4-2) en trois matchs éliminatoires cette saison.

Archives, La Presse canadienne

À l'instar de Piatti, l'attaquant du TFC Sebastian Giovinco sera à surveiller lors du match aller de cette série finale de l'Association Est. Giovinco est totalement remis d'une blessure aux quadriceps et aux abducteurs subie contre l'Impact vers la fin du mois d'août, et il l'a démontré en totalisant six points (4-2) en trois matchs éliminatoires cette saison.

L'Italien, qui a lui aussi été écarté de la sélection italienne pour les plus récents matchs de qualification pour la Coupe du monde, a assuré qu'il ne se préoccupait pas de la surface synthétique, reconnue comme étant plus exigeante physiquement que le gazon naturel, du Stade olympique.

«(L'Impact) a choisi cette surface probablement afin d'être avantagé, mais puisqu'il a fait ce choix la pression sera sur ses épaules, a dit la «Fourmi atomique» par l'entremise d'un interprète. Nous sommes prêts à jouer sur n'importe quelle surface, et je m'attends à un match très défensif de leur part. Mais nous serons prêts pour ça.»

Pouvant notamment compter sur Giovinco, Jozy Altidore et Michael Bradley, Vanney n'a pas caché qu'il pourrait avoir recours au 3-5-2 - un schéma de jeu offensif plutôt inhabituel en MLS. Depuis son implantation il y a quelques saisons, les joueurs torontois l'ont progressivement apprivoisé et Vanney estime maintenant qu'ils sont prêts à l'utiliser lorsque la situation l'exige.

«C'est un schéma que nous utilisons dans des situations spécifiques, et parfois contre des adversaires spécifiques, a-t-il d'abord dit. Nous l'utilisons notamment pour augmenter la pression sur l'adversaire dans l'espoir de marquer un but en fin de match. Ou encore pour défendre une avance, en ayant recours à un joueur qui devient en quelque sorte un cinquième défenseur. Cette année, nous étions beaucoup plus confortables avec ce schéma et l'avons utilisé à quelques reprises - surtout en fin de saison. (...) Nous avons surtout instauré le «diamant» en attaque contre l'Impact cette saison, mais nous sommes suffisamment confortables pour avoir recours aux deux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer