Des adieux sans victoire pour le Fury

Le Fury s'était aussi incliné contre les Strikers... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le Fury s'était aussi incliné contre les Strikers lors du premier match de la saison.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) La température devait servir de mauvais présage. La bruine tombait sur la Place TD samedi après-midi pour le dernier match du Fury d'Ottawa dans la NASL avant son passage dans la USL en 2017.

Près de 5000 spectateurs ont bravé le froid pour assister à la fin d'un chapitre de la jeune histoire du club de soccer professionnel d'Ottawa, mais ils sont restés sur leur appétit. Pas de but, pas de victoire et contrairement à 2015, il n'y a pas eu de célébrations sur le terrain quand l'arbitre a sifflé l'arrêt du dernier match local de la saison.

Le Fury a terminé son stage dans la NASL comme il l'avait commencé. Avec une défaite contre les Strikers de Fort Lauderdale. Une tête de l'attaquant Amauri à la 66e minute a fait la différence dans ce 32e et dernier match de l'année du Fury. Les visiteurs l'ont emporté 1-0. Feuille de statistiques en main, l'entraîneur-chef secouait la tête après le match.

Paul Dalglish avait de la difficulté à expliquer cette autre défaite malgré une autre domination de ses protégés. Toutes les statistiques lui donnaient raison. Son club avait dominé 17-7 au chapitre des tirs au but, 6-3 dans les tirs cadrés et 441-262 dans les passes tentées. Ils ont complété 87 % de celles-ci contre seulement 72 % pour les Strikers. Pour couronner le tout, les locaux ont eu possession du ballon pendant 63 % du match.

Encore une fois, ça n'a pas été assez. « C'est notre saison en revue, a avancé Dalglish. Nous avons dominé le jeu dans tous les aspects, puis survient un lancer franc où nous nous défendons mal et nous perdons le match là-dessus. C'est décevant. C'est l'histoire de notre saison. C'est comme si nous étions habillés sur notre 36 sans avoir de place à aller... »

Devant le filet, le gardien étoile Romuald Peiser a probablement fait ses adieux à la capitale nationale. Professionnel jusqu'à l'os, le Français a tout donné à l'entraînement cette semaine, criant des ordres à coéquipiers comme s'il se préparait à un match éliminatoire. Son dernier arrêt, contre un joueur en échappée, aura été épique. Fier, le détenteur du gant doré de la saison 2015 a gesticulé vigoureusement quand il a empêché les Strikers de porter la marque à 2-0.

Son arrêt a ravivé les espoirs des partisans, mais personne n'a réussi à marquer le but tant désiré. « J'espère avoir laissé ma marque dans cette ligue. Quand je suis arrivé en 2014, les gens se demandaient sûrement pourquoi le Fury était venu me chercher, mais j'ai été le gardien qui a joué le plus de matches dans la ligue pendant trois ans. Je suis content de moi et je pense que les partisans le sont aussi. »

Le Gatinois Maxim Tissot en est un autre qui pourrait ne pas suivre le Fury dans sa prochaine aventure. Le jeune milieu de terrain cogne encore à la porte de la MLS. « J'ai aimé mon temps ici. Je ne dis pas que c'est fini. J'ai eu la chance de reprendre confiance ici. Ça faisait 10 ans que j'étais parti de la maison. J'ai aimé revenir chez nous. Mes parents aussi. »

Paul Dalglish a avancé qu'il voulait ramener entre huit et 11 joueurs de l'édition 2016 du Fury en USL. Sa priorité sera de trouver un marqueur né.

« Nous avons créé beaucoup d'occasions de marquer cette année, mais nous n'avions pas l'attaquant pour compléter les jeux. On va chercher un attaquant central afin d'éviter de répéter le même refrain. »

Le Fury a complété sa saison avec un dossier de sept victoires, 15 défaites et 10 matches nuls.

FC Gatineau vaincu en finale

À Terrebonne, l'AS Blainville n'a fait qu'une bouchée du FC Gatineau en finale de la Coupe de la Première ligue de soccer du Québec pour remporter son premier titre en cinq ans d'histoire. Pierre-Rudolph Mayard, un ancien du Fury d'Ottawa, a inscrit deux buts (45e et 74e minutes) pour conduire les siens à un gain de 4-0. Mitchell Sylla avait ouvert la marque dès la quatrième minute. Francisco Vella (86e) a complété pour les champions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer