Drogba ne fait pas le voyage à Washington

Didier Drogba, ennuyé au dos et possiblement mécontent... (Archives, La Presse)

Agrandir

Didier Drogba, ennuyé au dos et possiblement mécontent d'avoir été laissé de côté, ne fera pas le voyage jusqu'à Washington.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne
Montréal

Il a fallu la majorité de la saison pour que l'Impact de Montréal trouve un alignement partant avec lequel il est vraiment confortable, alors qu'approchent les séries de la MLS.

Le groupe compte sa bonne part de vétérans, même sans Didier Drogba, et on souhaite avoir assez de 'punch' à l'attaque et de cohésion en défense pour vaincre D.C United en match sans lendemain jeudi soir, au RFK Stadium. L'Impact n'y a jamais savouré de victoire (0-2-3).

«Certains ne sont pas d'accord avec moi là-dessus, mais j'aime bien que nous puissions compter sur des vétérans, a dit l'attaquant Dominic Oduro. Il en faut à cette étape-ci de la saison, question d'exécution.»

Le onze de départ des derniers temps n'a que deux joueurs de moins de 30 ans - le défenseur Victor Cabrera (23) et le latéral gauche Ambroise Oyongo (25).

Le reste de la brigade: le gardien Evan Bush, 30 ans; le latéral droit Hassoun Camara, 33 ans; le centre-arrière Laurent Ciman, 31 ans; les milieux de terrain Marco Donadel, 33 ans, Hernan Bernardello, 30 ans, et Patrice Bernier, 37 ans, ainsi que les attaquants Oduro, Ignacio Piatti et Matteo Mancosu, qui ont tous 31 ans.

Drogba, ennuyé au dos et possiblement mécontent d'avoir été laissé de côté, ne fera pas le voyage jusqu'à Washington.

Avec l'Impact peinant à marquer, Drogba a été retiré du onze partant le 28 septembre contre San Jose, un match gagné 3-1 par Montréal. On l'a aussi laissé de côté dans un gain de 1-0 à Orlando, le 2 octobre - il s'est rebellé et pour une troisième fois, le 16 octobre, il ne jouait pas. L'Impact et le FC Toronto ont alors fait match nul 2-2, au Stade Saputo. Le dénouement a donné à l'Impact sa place en éliminatoires.

On a imposé une amende à Drogba, au montant non dévoilé. Il n'était pas plus présent dimanche en conclusion de la saison régulière, alors que la Nouvelle-Angleterre a prévalu 3-0. L'entraîneur Mauro Biello avait donné congé à presque tous ses réguliers.

Il est donc maintenant possible qu'on ne verra plus l'Ivoirien dans l'uniforme montréalais.

Il est compréhensible que la légende de Chelsea, marqueur 11 fois en 11 matches après s'être joint à l'Impact, l'été dernier, ne soit pas enchanté par un rôle de réserviste. Mais au moment de la décision initiale, le club était menacé d'être écarté des séries, et il fallait secouer la formation.

Cette saison, l'Impact a un rendement de 6-3-3 sans Drogba dans la formation. Et Mancosu, avec l'équipe depuis le 7 juillet, prêté par Bologne, a rapidement développé une chimie avec le talentueux Piatti.

Le rapide Oduro et le rusé Bernier ont aussi réintégré le onze partant.

«C'est un équilibre entre l'expérience, la qualité de jeu et l'aspect physique, a dit Biello. C'est le mélange que vous souhaitez créer avec vos partants. Il y a eu beaucoup de modifications vu les suspensions, les blessures et les rappels en équipes nationales, ce genre de choses. Mais au final, vous cherchez cette chimie et cette cohésion qui va aider l'équipe.»

D.C. a obtenu l'avantage du terrain par un point devant Montréal. Les équipes ont croisé le fer deux fois (en juillet et en août), faisant match nul 1-1 à chaque occasion.

L'enjeu est une place en demi-finale dans l'Est. Si l'Impact s'imposait, le club jouerait à nouveau dimanche au Stade Saputo, contre New York - soit les Red Bulls, soit le New York City FC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer