Dernière mission à l'étranger pour Fury

Carl Haworth... (Courtoisie: Steve Kingsman, Fury d'Ottawa)

Agrandir

Carl Haworth

Courtoisie: Steve Kingsman, Fury d'Ottawa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Que reste-t-il au Fury d'Ottawa pour son dernier match de la saison à l'étranger? Après tout, il est éliminé des séries de la NASL.

Jouer les trouble-fête? Oui monsieur! Les hommes de Paul Dalglish sont des professionnels et ils ont une fierté. En se rendant au stade Al Lang de Tampa Bay samedi soir, ils voudront mettre les plans des Rowdies au déchiqueteur. Ceux-ci luttent encore pour une place en séries éliminatoires. Avec deux matches à jouer en saison, ils accusent toutefois trois points de retard sur le quatrième et dernier rang qui donne accès aux séries du Soccer Bowl.

«Ils ont besoin des trois points de la victoire. On s'attend donc à ce qu'ils sortent fort, a rappelé l'attaquant Carl Haworth. En même temps, nous n'avons pas gagné depuis quelques semaines et nous voulons savourer la victoire à nouveau. Nous jouons du bon soccer dernièrement, mais nous éprouvons des difficultés dans le dernier tiers du terrain. Il faut trouver le moyen d'exécuter nos jeux. Nous avons travaillé là-dessus toute la semaine.»

Gagne ou perd, le Fury (7-9-14 pour 30 points) est assuré de prendre le 10e rang de la NASL. Les Rowdies (9-11-10) viennent au sixième rang, mais le classement est extrêmement serré entre les équipes de la quatrième à la neuvième position. New York, Indianapolis et Edmonton ont obtenu leurs billets pour les séries. La lutte pour le dernier laissez-passer se fera entre Minnesota (41 points), Oklahoma City (41), Tampa Bay (38), Fort Lauderdale (38), Caroline (37) et Miami (37).

Si le jeu devait s'ouvrir à Tampa Bay parce que les Rowdies sont désespérés, le Fury ne s'en plaindra pas. Ils ont quelques attaquants en feu. Depuis six matches, le Fury a tenté 86 tirs au but. Ils ont marqué dix fois. Trois joueurs, Giuseppe Gentile, Carl Haworth et Ryan Williams ont compté neuf de ces 10 buts.

Le Fury va rentrer à la maison après le duel floridien pour se préparer à son dernier match de l'année contre les Strikers de Fort Lauderdale samedi prochain. Qui sait? Il pourrait déjà s'agir du dernier match du Fury dans la NASL. Des rumeurs de plus en plus persistantes envoient l'équipe dans la USL la saison prochaine. C'est que la NASL pourrait perdre jusqu'à cinq de ses 12 franchises en 2017. La ligue est instable en raison de quelques marchés qui en arrachent sur financièrement et le Fury veut demeurer dans le soccer professionnel. Il pourrait alors se résigner à descendre d'un niveau pour assurer la perpétuité de son équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer