L'équipe canadienne de soccer féminin voit grand

L'entraîneur-chef, John Herdman... (Archives, Associated Press)

Agrandir

L'entraîneur-chef, John Herdman

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Après avoir gagné deux médailles de bronze d'affilée aux Jeux olympiques, l'équipe canadienne de soccer féminin veut lever la barre encore plus haut.

L'objectif de l'équipe au cours des quatre prochaines années est de gagner la Coupe du monde féminine et l'or olympique, en plus de grimper au premier rang du classement mondial. L'entraîneur-chef du Canada, John Herdman, admet qu'il s'agit d'objectifs ambitieux, tout en notant qu'il s'agit d'une progression naturelle pour l'équipe.

« C'est ce que ce groupe doit viser, a mentionné Herdman lors d'une conférence de presse vendredi. Quoi d'autre pouvons-nous accomplir ? Nous sommes montés deux fois sur la troisième marche du podium. Je pense que ce groupe en veut plus, autant les jeunes que les joueuses d'expérience. Et quand les joueuses en demandent plus, c'est parce qu'il y a une base sur laquelle nous pouvons bâtir.»

Les Canadiennes ont vaincu les Brésiliennes 2-1 lors du match pour le bronze aux Jeux de Rio, en août. Quatre ans plus tôt, elles avaient surpris en gagnant le bronze aux Jeux de Londres.

Le Canada a été éliminé lors des quarts de finale à la Coupe du monde de soccer féminin en 2015.

Les Canadiennes sont arrivées aux Olympiques en 10e position à l'échelle de la FIFA. Leur performance à Rio leur a permis de grimper au quatrième rang, un record pour l'unifolié.

«Les quatre dernières années ont été remarquables, a déclaré Herdman, qui est natif de Consett, en Angleterre, et qui a été embauché comme entraîneur-chef de l'équipe canadienne en septembre 2011. L'équipe s'améliore continuellement. Je pense qu'il est temps de passer de quatrième à première. Nous avons la profondeur au sein de l'équipe pour le faire.»

La capitaine de l'équipe nationale, Christine Sinclair, a raconté se souvenir de la réaction de sa coéquipière Desiree Scott dans le vestiaire après la victoire contre le Brésil.

« Elle s'est tournée vers moi et m'a dit : "Je suis fâchée. Je sais que la couleur aurait pu être différente", a raconté Sinclair. Notre équipe a cette mentalité, les jeunes joueuses aussi. Nous voulons être la meilleure équipe au monde et c'est ce que nous visons. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer