La victoire à tout prix pour le Fury

Le Fury devra rapidement oublier la défaite à... (Courtoisie, NASL FC Miami)

Agrandir

Le Fury devra rapidement oublier la défaite à Miami s'il souhaite participer aux séries éliminatoires.

Courtoisie, NASL FC Miami

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Faites le calcul. Il reste cinq matches à jouer à la saison du Fury d'Ottawa. Le club est à sept points d'une place dans les séries éliminatoires de la NASL.

À partir de maintenant, même un point amassé dans un match nul ne sera plus suffisant à la troupe de Paul Dalglish pour remonter le classement. Après avoir mis fin à sa séquence de sept matches sans défaite mercredi à Miami, le Fury doit passer l'éponge rapidement. Dimanche après-midi, il sera de retour à la Place TD pour recevoir le club de dernière position de la NASL et il devra en profiter pour retrouver le sentier de la victoire.

Auteur de trois buts à ses trois derniers matches, l'attaquant américain Giuseppe Gentile estime que son club n'a rien à changer par rapport au revers crève-coeur de 2-1 mercredi. Le but vainqueur a été inscrit dans les arrêts de jeu.

«Cette défaite est malheureuse parce que je crois qu'on méritait les trois points d'une victoire, mais c'est le soccer. Honnêtement, nous n'avons pas à faire les choses différemment. Nous sommes encore gonflés de confiance. Nous jouons de l'excellent soccer depuis plus d'un mois.»

La défaite de mercredi était la première du Fury depuis le 20 août contre Fort Lauderdale. Même s'il occupe la cave du classement, le FC Porto Rico ne sera pas à prendre à la légère. Le club d'expansion de la NASL est invaincu à ses cinq derniers matches. Il vient justement de vaincre Miami et Fort Lauderdale à ses deux derniers duels.

Ottawa et Porto Rico viennent de s'affronter le 7 septembre dernier. Le duel dans les Antilles s'était terminé par un verdict nul de 0-0.

Avec le Canada

Ignoré par l'équipe senior de soccer du Canada pendant la première moitié de 2016, le Gatinois Maxim Tissot reprendra du service auprès de l'équipe nationale dans une série de matches amicaux disputés au Maroc les 7 et 11 octobre prochains. Tissot ne partira pas seul. Son coéquipier ottavien, Jamar Dixon, a également reçu l'appel de la patrie pour participer aux matches contre la Mauritanie et le Maroc. Dixon vient tout juste de servir son pays dans une série de matches de qualification à la Coupe du monde contre le Honduras et l'El Salvador. Le Canada a raté de peu sa qualification dans l'avant-dernière étape qui menait à la Coupe du monde.

Maxim Tissot a huit matches internationaux d'expérience avec l'équipe nationale canadienne. Sa dernière sélection remontait à octobre 2015. Les deux joueurs rateront toutefois le rendez-vous du 9 octobre à la Place TD contre le puissant Cosmos de New York.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer