Tissot prêt à jouer devant les siens

Maxim Tissot a été «fantastique» depuis son arrivée... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Maxim Tissot a été «fantastique» depuis son arrivée dans les rangs du Fury, soutient l'entraîneur-chef Paul Dalglish.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Fury d'Ottawa a pris un virage local depuis sa dernière sortie à la Place TD. Ses trois nouveaux joueurs du coin - le Gatinois Maxim Tissot en tête - auront enfin l'occasion de jouer devant leurs nouveaux partisans, leurs parents et leurs amis, lors de la visite des Railhawks de la Caroline, mercredi soir.

Jamar Dixon, joueur polyvalent qui peut jouer à peu près à toutes les positions sauf gardien, et le défenseur Eddie Edmwards, acquis récemment des Eddies d'Edmonton, seront également en uniforme, mais pour les amateurs de soccer de l'Outaouais, c'est vers le numéro 51 que toute l'attention sera tournée.

L'ancien de l'Impact de Montréal a indiqué après l'entraînement de mardi qu'il était heureux d'avoir eu deux parties à l'étranger à disputer, un revers de 2-0 à Edmonton et un gain par le même pointage à Jacksonville samedi dernier, avant de se produire devant les siens.

«Je suis content et excité pour ce match. Après avoir joué deux matches à l'extérieur, ça va être différent de jouer à la maison, avec la famille et les amis qui vont être là, ça va être encore plus excitant», a dit Tissot, le milieu de terrain originaire du secteur Aylmer de Gatineau qui attend une dizaine de membres de sa famille pour le match «en plus d'amis qui sont un peu à la dernière minute».

Utilisé sporadiquement avec l'Impact, Tissot s'habitue à un poste régulier avec le Fury, qui lui a donné beaucoup de responsabilités dès le départ.

«L'ajustement se fait bien. Quand on se défend, je deviens défenseur et quand on attaque, je deviens ailier. À Montréal, j'ai jonglé avec les deux positions, j'ai un mélange des deux et ça me va bien... Ça fait du bien de jouer (des parties complètes), ça me manquait. De voir à quel point je suis valorisé ici, ça fait chaud au coeur. Je suis très content d'être ici», mentionne celui qui a été libéré par l'Impact il y a trois semaines.

Des compliments

Son nouveau patron, l'entraîneur-chef Paul Dalglish, est certes très satisfait de son travail jusqu'à maintenant.

«Il a été fantastique à ses deux premiers matches, aussi bon que n'importe quel autre joueur du club. Il monte et descend le terrain avec beaucoup d'énergie et de qualité de jeu. Ses passes sont tellement bonnes qu'il a surpris un peu nos attaquants, ils vont devoir mieux se synchroniser avec lui alors qu'il envoie le ballon à des endroits où c'est presque impossible pour les défenseurs adverses de nous contrer. Quand ils vont s'habituer à lui, ils vont peut-être se mettre à courir plus tôt pour rejoindre ses passes dans la boîte qui sont incroyables», l'a-t-il vanté.

Dixon, qui jouait en deuxième division en Finlande avant d'être mis sous contrat la semaine dernière, n'a pas joué à Jacksonville samedi dernier. Il ne sait pas trop comment il sera utilisé par son entraîneur contre les Railhawks, et il ne sait pas plus combien de parents et amis seront présents pour le voir à l'oeuvre.

«Plus de 10, plus de 20, 50? Je ne suis pas certain, j'ai tellement de requêtes pour des billets que je vais devoir fermer mon téléphone... Ça va être une bonne sensation de jouer ici, c'est fou, c'est très bien, a-t-il noté. C'est gros pour moi de revenir ici, où je n'ai pas joué depuis une dizaine d'années. Comme pour Eddie et Max, c'est de montrer aux jeunes d'ici, qui sont dans tous ces clubs de soccer, qu'il est possible de progresser si vous travaillez fort. J'espère que ces jeunes vont venir nous appuyer et un jour, peut-être qu'ils sauteront sur le terrain eux aussi... Que je sois un partant ou que je joue une minute, ça va être spécial de jouer dans cet environnement, que l'on n'avait pas quand je grandissais.»

Alors qu'Ottawa a une fiche de 1-0-3 depuis le début de la saison automnale, les Railhawks s'amènent mercredi soir avec un dossier de 2-1-1 mais ils ont deux réguliers blessés, selon Dalglish, qui espère que les deux buts marqués samedi ouvriront les valves de son attaque pour le reste de la saison. La Caroline a remporté le premier duel entre les deux clubs 1-0 en avril dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer