Euro 2016: le Portugal s'invite en finale

La troupe portugaise célébrant devant les dizaines et... (Associated Press)

Agrandir

La troupe portugaise célébrant devant les dizaines et dizaines de caméramans et photographes à la suite de sa victoire contre le Pays de Galles en demi-finale de l'Euro, mercredi après-midi.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Cristiano Ronaldo a inscrit un but de la tête et a mis la table pour le filet de Nani, mercredi, permettant au Portugal de vaincre le pays de Galles 2-0 et d'accéder à la finale de l'Euro 2016.

Les deux buts ont été inscrits dans un intervalle de trois minutes tôt en deuxième demie à Lyon, stoppant du même coup l'étonnant parcours du pays de Galles - qui participait seulement au deuxième tournoi majeur de son histoire.

Ronaldo a rejoint Michel Platini au sommet des marqueurs de l'Euro avec une neuvième réussite lorsqu'il a parfaitement synchronisé son saut pour rediriger de la tête un coup de pied de coin au fond de la cage galloise à la 50e minute.

Le joueur étoile du Real Madrid a ensuite décoché un tir à ras le sol d'une dizaine de mètres qui a habilement été dévié par Nani en plongeant.

Ronaldo - qui connaît des succès à la chaîne en Ligue espagnole - obtiendra donc une autre opportunité de soulever un premier trophée sur la scène internationale, puisque le Portugal aura rendez-vous avec le vainqueur du duel entre la France et l'Allemagne en finale dimanche au Stade de France.

« C'est ce dont on rêve depuis le début, a déclaré Ronaldo. Nous savions que ce serait une longue route et nous sommes toujours dans la course. »

Le Portugal a participé à la finale de l'Euro pour la dernière fois en 2004, lorsque l'équipe s'était inclinée à domicile devant la Grèce. Ronaldo, qui était alors âgé de 19 ans, n'avait pu retenir ses larmes après la partie, mais cette fois-ci il est parvenu à transporter une équipe autrement plus faible vers un autre match de championnat.

Le Portugal s'était établi comme un spécialiste de la prolongation lors des phases éliminatoires précédentes, et il n'avait toujours pas gagné un seul match en temps réglementaire en France. Ronaldo a cependant rectifié la situation en y allant de deux chefs-d'oeuvre.

Déception et fierté pour le pays  de Galles 

Il a cependant été éclipsé en première demie par son coéquipier du Real Madrid Gareth Bale, le Gallois y allant d'impressionnantes montées et décochant même deux tirs menaçants.

« C'est très décevant de se rendre si près de la finale, a commenté Bale, mais nous devons être fiers. C'est un grand moment pour nous. Nous avons accompli beaucoup. »

Ronaldo a cependant haussé son niveau de jeu après la mi-temps, comme c'est souvent le cas dans les matchs importants.

Après le dernier coup de sifflet, les joueurs du pays de Galles ont salué leurs partisans, qui n'ont pas arrêté de chanter dans un coin du Stade de Lyon.

« Nous n'avons aucun regret, a indiqué Bale. Nous sommes une nation fière de notre parcours. »

Pendant ce temps, le Portugal, contre toute attente, mettra le cap vers Saint-Denis.

« Nous avons eu des moments difficiles, a concédé Ronaldo. Comme je dis toujours, c'est mieux de mal commencer et de terminer sur une note positive. Le rêve est toujours vivant. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer