L'Angleterre atteint les huitièmes de finale

L'Angleterre s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Euro 2016 après... (Associated Press)

Agrandir

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

L'Angleterre s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Euro 2016 après avoir fait match nul de 0-0 contre la Slovaquie, lundi, à l'occasion d'une soirée frustrante pour les hommes de Roy Hodgson.

Ce résultat signifie que l'Angleterre a terminé deuxième du groupe B derrière le pays de Galles, après que Gareth Bale eut permis aux siens de pulvériser la Russie 3-0 dans l'autre match de groupe présenté lundi.

L'Angleterre a démontré sa créativité en attaque, mais elle a manqué une panoplie de chances de marquer contre la Slovaquie, qui se fiait sur sa défensive pour accéder à la phase éliminatoire en terminant parmi les quatre meilleures équipes détentrices de la troisième position dans leur groupe respectif.

La Slovaquie n'avait jamais tenu l'adversaire à l'écart de la feuille de pointage à ses six matchs précédents dans un tournoi de cette envergure et avait perdu ses trois duels précédents contre l'Angleterre.

«Ce fut une soirée décevante pour nous. En trois matchs, nous avons dominé la possession du ballon, et aujourd'hui nous avons dominé le jeu d'un bout à l'autre du match, sans pouvoir convertir une seule de nos chances», a déclaré le défenseur anglais Gary Cahill.

L'Angleterre avait besoin d'une victoire pour s'assurer du premier rang de son groupe et éviter un adversaire dangereux en huitièmes de finale, et en conséquence Hodgson a pris un pari et a procédé à six changements dans sa formation de départ. Le capitaine Wayne Rooney figurait parmi les joueurs laissés sur le banc.

«Si nous avions gagné le match, les gens auraient dit que nous n'avions pas besoin d'eux (les joueurs sur le banc), et si nous perdions, alors ils auraient dit que la direction de l'équipe est mauvaise - je suis habituée de l'entendre, celle-là, a mentionné Hodgson. C'est décevant de terminer en deuxième place, mais nous sommes néanmoins en huitièmes de finale et qui sait, peut-être que l'équipe que nous affronterons ne sera pas si forte que ça. C'est impossible à prédire, mais de la façon dont nous jouons, aucune équipe ne m'inquiète.»

L'Angleterre s'est qualifiée pour les huitièmes de... (Agence France-Presse) - image 2.0

Agrandir

Agence France-Presse

Russie 0 Pays de Galles 3

Le pays de Galles a atteint la phase éliminatoire de l'Euro en tant que vainqueur de son groupe après avoir blanchi la Russie 3-0.

Aaron Ramsey, Neil Taylor et Bale, qui a touché la cible dans un troisième match consécutif à l'Euro 2016, ont été les marqueurs, propulsant le pays de Galles devant l'Angleterre.

Ramsey a ouvert la marque à la 11e minute après une rapide contre-attaque, en soulevant le ballon au-dessus du gardien qui s'était compromis dans la surface de réparation.

Taylor a doublé l'avance des Gallois neuf minutes plus tard en sautant sur un retour de lancer. Il s'agissait de son premier but sur la scène internationale. Bale a ensuite scellé l'issue de la rencontre à la 67e, en y allant d'un tir audacieux qui lui a permis de se hisser en tête des marqueurs du tournoi.

«C'était probablement ma meilleure prestation en carrière avec le pays de Galles, a dit Bale. Se hisser en tête de son groupe; qu'est-ce qu'on peut demander de mieux? Nous avions dit que nous ne voulions pas nous en remettre aux chiffres (pour accéder au prochain tour). Et bien, nous ne pouvions pas faire mieux que de remporter notre groupe.»

Pour la Russie, cette défaite signifie que son parcours à l'Euro 2016 est terminé. La formation russe, qui n'a engrangé qu'un seul point en phase de groupes, devra maintenant se concentrer sur la Coupe du monde de soccer, qu'elle accueillera dans deux ans.

«Je crois qu'après un tournoi comme celui-ci, nous aurons besoin d'un autre entraîneur à la tête de l'équipe nationale en prévision des prochaines compétitions d'envergure», a déclaré l'entraîneur Leonid Slutsky après le match.

La Russie, qui avait besoin d'une victoire et d'un peu d'aide des autres équipes pour poursuivre sa route, a adopté un plan de match plus agressif sur la pelouse du stade de Toulouse. Mais son système de jeu axé sur l'attaque a ouvert la porte au pays de Galles en contre-attaque.

Avant le début de l'Euro 2016, le premier tournoi d'envergure auquel participait le pays de Galles depuis la Coupe du monde de 1958, peu d'observateurs envisageaient la possibilité qu'il remporte son groupe. C'est maintenant chose faite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer