Panne d'essence anticipée chez le Fury

Puisque le classement des saisons printanière et automnale... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Puisque le classement des saisons printanière et automnale est cumulatif, une victoire contre le Rayo permettrait aux Ottaviens d'amorcer la prochaine série de 20 matches avec du momentum

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Fury d'Ottawa s'apprête à disputer un sixième match en 21 jours samedi soir alors qu'il accueillera le Rayo d'Oklahoma City à la Place TD.

Entre le championnat canadien de soccer Amway et la saison printanière de la NASL, les hommes de Paul Dalglish ont été très actifs depuis quelques semaines. Leur élimination par le pointage combiné de 3-2 contre les Whitecaps de Vancouver en demi-finale de la Coupe des Voyageurs va tranquilliser les choses. La pause de trois semaines entre les saisons printanière et automnale de la NASL ne sera pas de refus non plus.

Samedi, le Fury va disputer son 10e et dernier match du printemps avant de reprendre l'action seulement le 2 juillet à New York contre le Cosmos. Rentrés de Vancouver jeudi à minuit, les Ottaviens n'ont pas eu l'occasion de s'entraîner avant leur match contre l'équipe d'expansion d'Oklahoma City. Celle-ci devance Ottawa par trois points au classement général et franchement, Paul Dalglish ne sait pas à quoi s'attendre de ses joueurs samedi.

«Je ne sais même pas si nous aurons 11 joueurs pour amorcer la rencontre. Nous avons perdu au moins deux joueurs durant le dernier match à Vancouver. Nous sommes rentrés dans la nuit et je ne sais pas si les gars auront eu le temps de récupérer comme il faut. C'est prouvé scientifiquement que c'est dangereux pour les blessures de jouer avec seulement deux jours de repos.»

Blessé à la tête à la mi-temps mercredi, Marcel De Jong doit suivre le protocole des commotions cérébrales. Paul Dalglish ne s'attend pas de pouvoir compter sur son meilleur joueur de la saison jusqu'ici. En plus, De Jong pourrait poursuivre sa carrière en Europe à l'ouverture des transferts de joueurs internationaux... À Vancouver, il aurait pu faire très mal aux Whitecaps s'il avait pu marquer sur son échappé, mais le gardien a effectué un bel arrêt contre l'international canadien.

Le défenseur Onua Obasi a également été blessé dans le match contre les Whitecaps mercredi. «Julian de Guzman n'a pas joué un match complet depuis plusieurs semaines, mais notre capitaine va peut-être devoir essayer samedi. Je n'ai aucun doute que ce groupe de joueurs va tout laisser sur le terrain comme il l'a fait depuis le début de l'année. C'est le temps d'y aller d'un dernier effort, car nous pourrons enfin nous reposer après ce match.»

Rien à gagner 

Le Fury et le Rayo n'auront rien à gagner dans leur dernier duel de la saison printanière samedi, mais comme le classement des deux saisons est cumulatif, une victoire contre le Rayo permettrait aux Ottaviens d'amorcer la prochaine saison de 20 matches avec du momentum. Même s'il a réussi à signer une victoire historique de 2-0 à son premier rendez-vous contre une équipe de la MLS il y a 10 jours, le Fury a subi des défaites à ses deux derniers matches en NASL.

Le gardien Romuald Peiser, qui a effectué cinq arrêts dans la défaite de 3-0 à Vancouver mercredi, affirme que la victoire est à la portée de son club malgré la fatigue accumulée.

«C'est une question de fierté. Il faut gagner notre prochain match. Il n'y aura pas d'excuses. Nous aurons amplement le temps de refaire le plein après samedi. Il faut démontrer notre force de caractère. Personnellement, je suis très excité d'affronter une équipe d'expansion. Ça va être un bon défi après avoir affronté une équipe de la MLS.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer