Le Fury ramené sur terre

Marcel de Jong et Matias Laba se disputent... (Darryl Dyck, PC)

Agrandir

Marcel de Jong et Matias Laba se disputent le ballon lors du match de demi-finale du Championnat canadien Amway disputé mercredi à la BC Place.

Darryl Dyck, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

En fin de compte, le Fury d'Ottawa n'était pas assez fort pour vraiment rivaliser avec un club de la Major League Soccer.

Mercredi, quand ils ont foulé la pelouse de BC Place, les joueurs de Paul Dalglish croyaient sincèrement en leurs chances d'accéder à la finale du Championnat canadien Amway. Ils n'avaient qu'à protéger leur avance de deux buts, acquise une semaine plus tôt à la maison, pour éliminer les Whitecaps de Vancouver.

Ils ont été brutalement ramenés sur terre.

Quatre-vingt-dix minutes plus tard, ils ont quitté l'enceinte défaits. Les Whitecaps ont largement dominé un match qu'ils ont finalement gagné 3-0.

Ce sont les représentants de la côte ouest qui auront le privilège d'accéder à la finale. Dans deux semaines, ils affronteront le Toronto FC pour l'obtention de la Coupe des Voyageurs.

Mercredi, le Fury a su très tôt qu'il était dans le pétrin. Les Whitecaps ont marqué leur premier but dans la quatrième minute de la rencontre.

Le milieu de terrain chilien Pedro Morales a inscrit ce but sur un penalty.

Le penalty a été obtenu quand le pilier de la défensive ottavienne, Rafael Alves, a renversé le striker adverse Nicolas Mezquida dans la surface de réparation.

Une faute complètement inutile, a déduit Dalglish devant la caméra du réseau TSN.

«Vancouver méritait ce penalty. Ce qui m'enrage, c'est qu'il n'y avait pas de véritable danger sur la séquence. Notre gardien Romuald Peiser était présent, sur ses deux pattes, devant son filet. Si Alves n'avait pas commis sa faute, Romuald aurait sans doute réussi l'arrêt», a-t-il résumé.

Peiser a su se redresser après avoir alloué ce but. Il a réussi quelques très gros arrêts par la suite.

On ne peut pas en dire autant de ses coéquipiers. 

Les Whitecaps ont doublé leur avance une quinzaine de minutes plus tard.

Cette fois, c'est Mezquida qui a marqué.

Un autre attaquant, le Panaméen Blas Pérez, a inscrit le troisième but de son équipe en début de deuxième mi-temps.

Dans la deuxième mi-temps, le Fury a célébré le retour au jeu de son pilier Julian de Guzman.

Il est cependant intéressant de noter que le vétéran canadien, blessé plus souvent qu'à son tour, ne portait pas son brassard de capitaine quand il est entré sur le terrain à la 58e minute.

Il a été à l'origine de quelques séquences intéressantes. Il a également pris un carton jaune à la 73e.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer