Le Canada l'emporte in extremis

  • But gagnant de Janine Beckie (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    But gagnant de Janine Beckie

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 1 / 16
  • Janine Beckie célèbre son but. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Janine Beckie célèbre son but.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 2 / 16
  • Christine Sinclair (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Christine Sinclair

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 3 / 16
  • Cristiane (11) est prise en sandwich lors de la sortie de sa gardienne. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Cristiane (11) est prise en sandwich lors de la sortie de sa gardienne.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 4 / 16
  • La gardienne du Brésil, Barbara quitte le match. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La gardienne du Brésil, Barbara quitte le match.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 5 / 16
  •  (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 6 / 16
  • Christine Sinclair (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Christine Sinclair

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 7 / 16
  • Sophie Schmidt (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Sophie Schmidt

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 8 / 16
  • Sophie Schmidt et Christine Sinclair (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Sophie Schmidt et Christine Sinclair

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 9 / 16
  • La joueuse du Brésil, Darlene prend un tir au but. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La joueuse du Brésil, Darlene prend un tir au but.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 10 / 16
  • Dernier match préparatif en sol canadien avant les Olympiques. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Dernier match préparatif en sol canadien avant les Olympiques.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 11 / 16
  • La chevelure de Kadeisha Buchanan (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La chevelure de Kadeisha Buchanan

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 12 / 16
  • Christine Sinclair avant le match avec son entraîneur, John Herdman. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Christine Sinclair avant le match avec son entraîneur, John Herdman.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 13 / 16
  • Les 11 partantes du Brésil (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les 11 partantes du Brésil

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 14 / 16
  • Les 11 partantes du Canada (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les 11 partantes du Canada

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 15 / 16
  • Foule record à Ottawa pour le soccer féminin, 23 568. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Foule record à Ottawa pour le soccer féminin, 23 568.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 16 / 16

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À son dernier match de soccer en sol canadien avant les Jeux olympiques de Rio, l'équipe nationale féminine a démontré à une foule de 23 568 spectateurs qu'elle aurait une équipe jeune, rapide et intense, mais qui devra développer son instinct du tueur pour espérer remonter sur le podium comme en 2012.

Mardi soir, à la Place TD, les Canadiennes ont vengé leur revers de 2-0 subi à Toronto quatre jours plus tôt en marquant un but dans les arrêts de jeu pour vaincre le Brésil 1-0. Le but de Janine Beckie sur le dernier jeu du match a permis d'envoyer la foule record à la maison avec le sourire aux lèvres. Jamais un match de l'équipe nationale féminine n'avait attiré autant de spectateurs par le passé à Ottawa. La foule de près de 24 000 spectateurs arrive au quatrième rang de l'histoire de l'équipe canadienne féminine dans la catégorie des matches amicaux.

La troupe de John Herdman a assurément été la meilleure équipe sur le terrain mardi. Le problème, c'est qu'en essayant le jeu parfait, son équipe a bousillé d'innombrables chances de marquer. Souvent, on a préféré faire une passe de trop alors que le champ était libre. Chaque fois, la passe a été interceptée.

Entrée dans le jeu à la 63e minute, la jeune Janine Beckie a elle-même provoqué deux occasions en or aux 82e et 89e minutes. Heureusement, elle n'a pas raté sa troisième chance en profitant d'une sortie hasardeuse de la gardienne brésilienne pour lober un ballon au-dessus de sa tête.

Soeur du défenseur Drew Beckie, qui a joué pour le Fury d'Ottawa pendant deux saisons, elle n'aura mis que 30 minutes pour marquer un but de plus que son frère sur le terrain de la Place TD!

«Mon frère était excité pour moi avant le match. Il a aimé jouer ici. Il savait que nous allions attirer une foule record. Marquer un but sur cette surface, c'est une source de fierté pour moi! Je suis certaine qu'il m'a déjà laissé un message», a-t-elle raconté après son but dramatique.

Janine Beckie n'aurait jamais digéré de rater sa troisième chance en si peu de temps en fin de rencontre.

«J'aurais dû marquer sur mes deux autres chances. Je suis ravie de voir que je peux me mettre en position de compter, mais ce ratio va diminuer plus l'enjeu augmentera. Je n'aurai pas toujours cette troisième chance», a ajouté l'attaquante de 21 ans qui avait déjà marqué un but dans la finale de la Coupe Algave au Portugal en mars pour permettre au Canada de vaincre le Brésil 2-1.

Spectacle enlevant

Malgré la marque de 0-0, qui a tenu pendant plus de 90 minutes, l'équipe nationale a donné un bon spectacle à ses partisans. Favorite de la foule, la capitaine Christine Sinclair est venue bien près d'ouvrir la marque aux 23e et 70e minutes de jeu. Elle a été chaleureusement applaudie à sa sortie du terrain une minute plus tard. Même la célèbre Marta, qui a marqué 103 buts en 110 matches internationaux pour le Brésil, a reçu un bel accueil quand elle est entrée dans le jeu au même moment.

Jessie Flemming, Kadeisha Buchanan, Nichelle Prince, Josée Bélanger, mais surtout Diana Matheson, ont toutes fait bondir la foule en venant bien près de mettre des ballons dans le filet adverse.

L'entraîneur Herdman pense que les nerfs ont influencé la prise de décision de sa jeune équipe. «Nous avons trouvé le moyen de gagner un match serré. Nos jeunes vont apprendre de ces situations à haute pression. C'est de l'expérience qui entre en banque. Ce soir, notre vitesse nous a permis de contourner une défensive aguerrie. C'est vraiment bon signe. Nous avons offert une prestation musclée.»

Retour à Ottawa

Enfin, Soccer Canada n'entend pas attendre 13 autres années avant de ramener l'équipe nationale à Ottawa. Son secrétaire général, Peter Montopoli, en a fait la promesse.

«Notre équipe n'était pas venue pendant la Coupe du monde et nous voulions revenir dans l'année qui a suivi. La réponse du public et son support doivent être pris en ligne de compte. Ottawa représente un bon marché pour nous, surtout avec le nouveau stade.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer