Les Canadiennes ont hâte de se faire valoir

L'expérimentée capitaine Christine Sinclair est seulement l'une des... (Darryl Dyck, Archives PC)

Agrandir

L'expérimentée capitaine Christine Sinclair est seulement l'une des cinq joueuses de plus de 30 ans au sein de la formation canadienne.

Darryl Dyck, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne

La nouvelle mouture de l'équipe nationale de soccer féminin jouera samedi en sol canadien pour une première fois depuis la Coupe du monde de l'été dernier et l'entraîneur John Herdman a hâte de voir son jeune groupe affamé se faire valoir.

L'équipe canadienne, qui occupe le 10e rang mondial, accueillera le Brésil, classé 8e, à Toronto, samedi, puis à Ottawa, mardi, dans le cadre de sa préparation en prévision des Jeux olympiques de Rio.

Les Olympiques arrivent peut-être un peu trop tôt pour que le Canada compte sur un groupe arrivé à maturité, mais Herdman a confiance en sa troupe en raison de la cohésion et du talent au sein de l'équipe.

«Nous avons développé une culture et on peut voir quelque chose de spécial, a dit Herdman lors d'une conférence de presse, vendredi. Vers Noël, nous avons commencé à ressentir un peu les mêmes choses qu'avant 2012.

«C'est un groupe qui n'est pas encore à son apogée, qui n'est pas nécessairement prêt pour un podium, a-t-il ajouté. Mais nous avons la confiance d'y parvenir et c'est ce qui est important.»

Sous les ordres de Herdman, les Canadiennes ont remporté le bronze aux Jeux de 2012, avant de s'incliner en quart de finale au Mondial de 2015.

Herdman croit que le bronze obtenu à Londres a été l'aboutissement du travail d'une «génération en or», qui avait commencé son travail avec une deuxième place à la Coupe du monde féminine des moins de 19 ans en 2002.

«Elles ont mûri», a-t-il dit.

Et elles se sont épanouies à Londres, marquant l'imaginaire du public malgré une défaite de 4-3 en prolongation contre les États-Unis en demi-finale, avant de vaincre la France 1-0 dans le match pour le bronze.

«Parce qu'elles se connaissaient si bien, elles étaient unies par un objectif et elles ont livré la marchandise», a noté Herdman.

En 2015, «le groupe de joueuses avait dépassé sa maturation», a-t-il dit.

«Plusieurs joueuses étaient en fin de carrière et nous savions que nous ne pouvions pas ramener le même groupe aux Olympiques. Nous avons donc amené un vent de fraîcheur avec des jeunes joueuses. Et une belle cohésion s'est rapidement développée.»

L'équipe compte présentement sur 11 joueuses âgées de 23 ans ou moins. Elles appuient un noyau composé de la capitaine Christine Sinclair, Diana Matheson, Rhian Wilkinson, Sophie Schmidt, Melissa Tancredi et Desiree Scott, qui totalisent 967 matchs avec l'équipe canadienne.

Le groupe de 23 ans et moins totalise 198 sélections, dont 116 appartenant à Kadeisha Buchana, Ashley Lawrence et Jessie Fleming.

Le virage jeunesse a ramené un peu d'enthousiasme, de passion et de rythme dans le jeu d'une équipe avec un âge moyen de 25,2 ans.

Herdman devra réduire sa formation de deux joueuses pour respecter le chiffre olympique de 18. Gabrielle Carle, qui est originaire de Québec et qui est âgée de 17 ans, a subi une entorse à une cheville et elle pourrait donc être écartée de la formation. On s'attend aussi à ce qu'une gardienne de but soit retranchée.

Le Canada a un dossier de 5-6-6 face au Brésil et il a remporté le plus récent duel entre les deux équipes par la marque de 2-1, lors de la finale de la Coupe d'Algavre, en mars dernier, au Portugal. Cette victoire permettait aux Canadiennes de mettre fin à une série de quatre matchs sans victoire contre leurs rivales (0-3-1).

Après la série face au Brésil, le Canada complétera sa préparation olympique avec un match contre la France, le 23 juillet, à Auxerre. Les Canadiennes disputeront aussi un match derrière des portes closes contre la Chine pendant leur séjour en France.

Les Canadiennes ont joué 14 matchs depuis la Coupe du monde, compilant un dossier de 10-4-0. Elles ont remporté leurs quatre dernières parties.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer