Le Fury surprend les Whitecaps

Ce fut seulement la deuxième fois en cinq... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Ce fut seulement la deuxième fois en cinq ans qu'une formation de deuxième division a eu raison d'un adversaire de première division dans le format actuel du tournoi.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le match le plus important de l'histoire du Fury d'Ottawa s'est conclu avec la victoire la plus mémorable de sa jeune histoire, mercredi soir, à la Place TD.

L'équipe de la NASL a eu raison d'une formation de la MLS, les Whitecaps de Vancouver, lors de la première manche de la demi-finale du championnat canadien Amway. Une victoire de 2-0 obtenue devant plus 9057 spectateurs, la troisième plus imposante foule en trois ans pour la concession lancée par John Pugh.

Surtout, ce fut seulement la deuxième fois en cinq ans qu'une formation de deuxième division a eu raison d'un adversaire de première division dans le format actuel du tournoi.

«Nous avons été très courageux. Nous avons tout donné sur le terrain et nous pouvons être fiers de nous... Nous avons fait quelque chose d'historique pour la ville d'Ottawa», a soutenu le gardien Romuald Peiser, qui a multiplié les arrêts importants en deuxième demie.

Les puristes seront rapides à souligner que les Whitecaps ont aligné leur escouade B. Voire même C. Six membres du onze partant des visiteurs étaient des substituts.

L'entraîneur Carl Robinson a aussi fait appel à l'ado de 15 ans, Alphonso Davies, avec une vingtaine de minutes à écouler au match.

Reste à voir si le Fury pourra répéter l'exploit la semaine prochaine à Vancouver lors du deuxième et dernier match de cette série aller-retour. Les Whitecaps auront recours à tous leurs gros canons.

«Un 90 minutes très compliqué nous attend», a avoué Peiser.

«Il ne faut pas s'emporter. Nous avons une avance de deux buts dans la série, mais là, nous allons nous retrouver dans la fosse aux lions», a ajouté l'entraîneur-chef du Fury, Paul Dalglish.

Il reste que ce dernier était visiblement fier de la performance des siens.

«Un résultat fantastique pour cette franchise qui est encore très jeune. Nous avons 8000 à 9000 personnes qui sont venues voir l'équipe locale vaincre un club de la MLS. C'est une partie du genre qui va convaincre des gens à revenir au stade.»

C'est un ancien joueur de la MLS, Jonny... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 4.0

Agrandir

C'est un ancien joueur de la MLS, Jonny Steele, qui a d'abord secoué les cordages avec un beau tir croisé.

Etienne Ranger, LeDroit

Le Fury a dû se débrouiller sans deux de ses meilleurs éléments durant cette première joute. Le capitaine Julian de Guzman et son ami Marcel de Jong sont en Autriche avec l'équipe canadienne.

Leur absence a peu paru.

Leurs coéquipiers ont frappé tôt contre les Whitecaps. Plus précisément dès la troisième minute. C'est un ancien joueur de la MLS, Jonny Steele, qui a secoué les cordages avec un beau tir croisé.

Puis avant la fin de la première demie, Paulo Junior a doublé l'avance des siens, sautant sur un ballon libre qui venait d'être stoppé quelques secondes auparavant par le gardien Paolo Tornaghi.

À l'autre extrémité, Peiser a été moins occupé pendant les 45 premières minutes. Mais il a dû répondre présent quand les visiteurs ont menacé dans la deuxième portion de la joute.

Ce fut le cas à la 54e minute quand il a sauté puis dévié de justesse avec une main le ballon de Nicolas Mezquida.

Dalglish aurait aimé que le Fury inscrive un troisième but afin de se donner un coussin en vue de sa visite à Vancouver. Son vis-à-vis, lui, trouve que la côte va s'avérer abrupte à remonter.

«Mais ça s'est déjà vu dans le passé, a rappelé Robinson. Des équipes ont réussi l'exploit. Ce n'est pas la situation idéale par contre. Mais il faut féliciter Ottawa. Il mérite cette victoire. Ses joueurs ont remporté leurs batailles individuelles.»

Le gagnant de cette demi-finale du championnat canadien Amway affrontera le vainqueur de l'autre duel qui oppose l'Impact de Montréal au FC Toronto. L'équipe ontarienne est sortie victorieuse du premier face-à-face qui se déroulait aussi mercredi, gagnant 4-2.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer