• Le Droit > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Un colis suspect force l'annulation d'un match de Manchester United 

Un colis suspect force l'annulation d'un match de Manchester United

Un chien renifleur fouille sous les bancs dans... (Oli Scarff, AFP)

Agrandir

Un chien renifleur fouille sous les bancs dans les estrades du stade du Manchester United.

Oli Scarff, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Manchester

La police a fait évacuer le Old Trafford Stadium, mythique domicile du Manchester United, lors de la dernière journée de la saison de la Premier League dimanche, et démantelé ce qui était en fait un faux engin explosif, quelques jours après que le Royaume-Uni eut levé le niveau de ses alertes antiterroristes liées à l'extrémisme irlandais.

À l'origine, les autorités policières avaient décrit le dispositif comme étant «incroyablement près de la réalité», après avoir décrété l'annulation du match de soccer prévu entre le Manchester United et Bournemouth, une décision qui a provoqué les huées de la foule.

Quatre heures plus tard, des spécialistes du désamorçage de bombes ont annoncé que l'engin était une fausse réplique. Les autorités ont ensuite mentionné par le biais d'un communiqué que l'engin avait été oublié par mégarde dans les toilettes lors d'un exercice d'entraînement impliquant des chiens-renifleurs.

Tout en confirmant qu'il s'agissait d'une fausse alerte sur leur compte Twitter, les autorités policières du Greater Manchester ont fait savoir qu'elles effectuaient une fouille complète du stade.

Cette alerte est un reflet de la hausse des mesures de sécurité dans les stades des clubs de la Premier League à la suite de l'attentat de Paris, en novembre, qui a ciblé le Stade de France de même que des cafés, des bars et la salle de spectacle Le Bataclan, et qui a fait 130 victimes. Elle fait également suite à l'annonce du gouvernement britannique, mercredi, qu'elle relevait le niveau de ses alertes antiterroristes après avoir obtenu des informations laissant présager la «forte possibilité» d'attaques en Grande-Bretagne par des factions de l'Armée républicaine irlandaise (IRA).

Des médias locaux ont rapporté qu'il n'y avait eu aucun appel téléphonique préalable, et aucun groupe n'a revendiqué cet appel au colis suspect. Habituellement, les factions de l'IRA émettent des avis téléphoniques lorsqu'ils installent des dispositifs ou de faux engins explosifs dans des lieux fréquentés par le public.

Plus tard dimanche, les responsables de la Premier League ont annoncé que le match sera présenté mardi soir à 20h (15h, heure de l'Est).

Le Manchester United doit gagner par au moins 19 buts pour espérer devancer le Manchester City au quatrième rang du classement, et se tailler une place pour la Ligue des Champions.

Une première

C'est la première fois qu'un match de la Premier League est annulé en raison d'un appel à la bombe ou au colis suspect.

Du personnel militaire a été dépêché au stade après que la rencontre eut été annulée, et à la suite d'une évacuation de spectateurs se trouvant, d'abord, dans deux sections de l'enceinte, quelque 30 minutes avant le début du match prévu à 15h.

L'explosion contrôlée a été menée vers 16h45, heure locale, selon les autorités policières du Greater Manchester. Vers 18h25, celles-ci ont indiqué que le dispositif qui a été retrouvé ne s'est jamais avéré susceptible de fonctionner.

Les dirigeants du Manchester United ont précisé que le colis avait été «trouvé dans le secteur nord-ouest» du stade. À l'origine, les spectateurs qui se trouvaient dans les sections Sir Alex Ferguson et Stretford End avaient reçu l'ordre de sortir du stade. Ceux occupant les autres sections de l'enceinte avaient toutefois la permission de demeurer sur place.

Pendant la période d'échauffement, les joueurs des deux formations ont été invités à quitter le terrain et sont retournés vers le vestiaire. Ils sont sortis au moment où les spectateurs quittaient le stade.

Des policiers accompagnés de chiens-renifleurs ont été vus à l'intérieur du stade après que la décision d'annuler la rencontre eut été prise. Les autorités policières ont aussi demandé aux gens «d'éviter le secteur autant que possible».

«Nous faisons tout en notre pouvoir pour déterminer la nature de ce colis aussi rapidement que possible. Toutefois, notre priorité est d'assurer la sécurité de toutes les personnes dans le stade et du secteur avoisinant», avait fait savoir le chef-constable adjoint John O'Hare.

«Ainsi, la partie devant être disputée aujourd'hui a été annulée et une évacuation contrôlée du stade a été mise en place.»

Les autres matchs du calendrier Premier League prévus dimanche, dernière journée de la saison, ont été présentés comme prévu.

«C'est toujours en dernier recours que nous choisissons d'annuler l'un de nos matchs, et bien que nous nous excusons des désagréments causés aux amateurs, nous sommes convaincus, dans les circonstances, qu'ils vont apprécier la nécessité d'agir de la sorte», ont déclaré les dirigeants de la Premier League dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer