Tissot veut faire un impact à Montréal

Maxim Tissot... (Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Maxim Tissot

Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rendu à la dernière année de son contrat de quatre ans avec l'Impact de Montréal, l'avenir se joue maintenant pour Maxim Tissot.

Le Gatinois âgé de 24 ans a mangé son pain noir à la fin de la saison 2015 où il a très peu joué. Il a même regardé les six premiers matches de la saison 2016 de la MSL à partir des lignes de côté avant de faire son entrée à la 20e minute d'une défaite de 2-0 contre Toronto le 23 avril dernier. Des blessures aux défenseurs Donny Toia et Hassoun Camara ont ouvert la porte à ses deux premiers départs de la saison contre le FC New York City (1-1) le 27 avril et contre les Rapids du Colorado où il a marqué un but dans un verdict nul de 2-2 le 30 avril.

«C'était frustrant et difficile de ne pas jouer. Des blessures m'ont donné l'occasion de jouer. C'est à moi de saisir cette chance et gonfler ma confiance en jouant davantage. Mon but dans le dernier match a fait énormément de bien», a expliqué l'ancien joueur étoile du FC Outaouais.

L'entraîneur-chef Mauro Biello n'a pas encore déterminé son alignement de départ pour le prochain match contre le Crew de Columbus samedi, mais il y a de fortes chances que Tissot obtienne un troisième départ consécutif. Ses coéquipiers Toia et Camara ont encore besoin de quelques semaines pour soigner leurs blessures.

«Je ne pense pas déjà avoir enchaîné trois départs de suite depuis ma rentrée avec l'Impact. C'est probablement ma meilleure occasion de me faire valoir. Lors de mes deux dernières années, on m'avait déplacé au milieu gauche du terrain. Je suis de retour au poste de défenseur latéral gauche cette année. Il y a une adaptation à faire, mais mes deux derniers matches m'ont donné confiance. Avant, je jouais dans le but de ne pas faire d'erreur. Ma mentalité a changé en obtenant plus de temps de jeu. Je suis fluide et je me laisse guider par mes instincts. Il reste du travail à faire, mais ça s'en vient.»

Maxim Tissot sait que les prochaines semaines seront déterminantes pour la suite de sa carrière avec l'Impact. À son année recrue en 2013, il avait participé à six rencontres. En 2014, il a pris part à 20 matches avant de retomber à 11 matches en 2015. Il aura maintenant la chance de prendre du rythme pendant encore deux ou trois semaines avant le retour de Toia.

«Mon objectif est de garder mon poste quand les autres seront prêts à revenir au jeu. J'y vais un match à la fois, mais je veux rendre la décision de Mauro (Biello) difficile au retour des blessés.»

À 24 ans, Maxim Tissot commence à bien gagner sa vie avec l'Impact et c'est à Montréal qu'il voudrait poursuivre sa carrière en 2017. «J'essaie de me concentrer sur mes performances sans penser à la fin de mon contrat, mais c'est sûr que mon avenir occupe mes arrières-pensées. J'aime jouer au soccer. J'espère pouvoir faire une longue carrière. Je suis bien à Montréal. Préférablement, je poursuivrais ma carrière ici.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer