New York, un solide test pour le Fury

Le Fury pourra réellement mesurer sa force de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Fury pourra réellement mesurer sa force de frappe dimanche quand il amorcera sa saison dans la Grosse Pomme dans une reprise de la finale de 2015.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nouveau sélectionneur, nouveaux joueurs, nouveau système de jeu, nouveaux uniformes et nouveaux commanditaires.

Bien malin celui qui peut prévoir ce que l'avenir réserve au Fury d'Ottawa après une saison extraordinaire qui l'a menée à la finale du Soccer Bowl en novembre 2015. La saison morte de la NASL a été sans pareille. Jamais la ligue n'a vu autant de gros noms traverser l'Atlantique pour venir jouer en Amérique du Nord. Les 11 clubs de la ligue en croissance se sont améliorés.

À Ottawa, le nouvel entraîneur-chef et directeur général, Paul Dalglish, a de grosses chaussures à remplir en remplacement de l'entraîneur de l'année 2015, Marc Dos Santos. Plus de la moitié de l'équipe des champions d'automne a levé les pattes depuis l'arrivée de Dalglish, mais ce dernier respire la confiance.

«Nous venons de compter 19 buts en six matches hors concours où nous n'avons pas subi la défaite. Je pense que nous avons attiré d'excellents joueurs et qu'ils ont acheté notre système de jeu axé sur une attaque plus agressive.»

Le hic, c'est que le Fury n'a affronté qu'une seule équipe de la NASL en matches préparatoires: le Indy Eleven. Les autres matches ont été disputés contre des équipes de la USL au niveau inférieur.

Le Fury pourra réellement mesurer sa force de frappe dimanche quand il amorcera sa saison à New York dans une reprise de la finale de 2015. Le Cosmos avait remporté le Soccer Bowl par la marque de 3-2. L'équipe au budget sans fond sera à nouveau favorite cette saison.

«Il ne faut pas se soucier de l'opposition. Je crois en mes joueurs. Si nous jouons au meilleur de nos capacités, je n'ai aucun doute que nous pourrons gagner le championnat. Nous n'avons peut-être pas de joueurs vedettes comme New York. Chez nous, la vedette, c'est l'équipe», a souligné Dalglish cette semaine.

Dimanche, le Fury montrera un visage fort différent qu'à son dernier passage à New York. Seulement sept joueurs sont de retour, mais ce groupe comprend deux membres de l'équipe d'étoiles de la NASL: le gardien Romuald Peiser et le défenseur Rafael Alves. Richie Ryan, troisième joueur étoile du club en 2015, poursuivra sa carrière avec l'Armada de Jacksonville.

Les attaquants Paulo junior et Carl Haworth sont également de retour. Ils ont connu des matches prolifiques sous le régime offensif de Dalglish. Au milieu du terrain, l'international canadien Julian De Guzman sera le nouveau capitaine. Le jeune Mauro Eustaquio entreprendra sa troisième saison avec le Fury. Haworth, le gardien de but substitut Marcel DeBellis et lui sont les seuls à avoir été avec le Fury depuis le jour un. Toujours au centre du terrain, le Canadien Mozzi Gyorio semble prêt à se faire une niche aux côtés d'Eustaquio et De Guzman.

Trois des quatre défenseurs qui ont protégé Romuald Peiser à merveille l'an dernier sont partis: Ryan Richter, Colin Falvey et Mason Trafford. Membre de l'équipe canadienne, Marcel de Jong, sera appelé à remplacer ce solide trio en compagnie de Fernando Timbo et Rich Balchan.

À l'attaque, l'addition la plus intrigante est celle de Gerardo Bruna. Produit des équipes juniors de Liverpool et du Real Madrid, il n'a jamais pu exploiter son immense talent en Europe. À 25 ans, il pourrait exploser en Amérique. Dennis Chin et Idan Vered ont également le potentiel de faire oublier la perte de Tom Heinemann, l'auteur des quatre buts du Fury dans les deux matches de championnat.

«Les transferts de joueurs font partie du soccer professionnel. Ce qui compte, c'est qu'Ottawa a un club et que les entraîneurs ainsi que les joueurs veulent gagner pour cette ville», a avancé Mauro Eustaquio avant de partir pour New York.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer